06/07/2011 00:43:19
Présidentielle 2011 : Pierre Fritz Ngo annonce sa candidature
«Connaissant nos forces et faiblesses, il faut nous remobiliser pour obtenir la 3è ou au pire des cas, la 4è place à la prochaine présidentielle où le Mec présentera son candidat déjà investi en la personne du président national qui vous demande également de vous inscrire en masse sur les listes électorales. C’est par là que commence le combat»
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’annonce a été faite samedi 2 juillet 2011 lors de la célébration du 12è anniversaire de cette formation politique. «Connaissant nos forces et faiblesses, il faut nous remobiliser pour obtenir la 3è ou au pire des cas, la 4è place à la prochaine présidentielle où le Mec présentera son candidat déjà investi en la personne du président national qui vous demande également de vous inscrire en masse sur les listes électorales. C’est par là que commence le combat». C’est par ce message que Pierre Fritz Ngo, le président du mouvement des écologistes camerounais (Mec) a officialisé sa candidature à la  présidentielle d’octobre 2011. A Douala où cette déclaration a été faite pendant les festivités inhérentes à la célébration du 12è anniversaire de ce parti politique spécialisé dans la préservation du milieu ambiant, sous le thème «Cameroun écologie, yes!», Pierre Fritz Ngo a également présenté le projet de société du Mec et les activités menées au cours des douze dernières années.


Parlant du bilan, le président du Mec évoque les difficultés rencontrées. «Le système électoral discriminatoire mis en place depuis des décennies n’est pas bon. Nous saisissons l’occasion pour dénoncer Elecam malgré le fait que sa fibre ombilicale et son ossature soient faites en grande partie par des personnalités du parti au pouvoir». Il poursuit. «Il ignore même la notion écologique dans les actes. Le Rdpc a instauré une doctrine ségrégationniste envers les idées alternatives des nouveaux et petits partis afin d’éviter l’éclosion permanente d’une nouvelle classe politique, ainsi que de nouveaux dirigeants issus de ces derniers et même de la classe politique tout entière».


Quant au projet de société, le Mec propose un new deal dans les domaines de la jeunesse, le social, l’économie, la culture et ... l’environnement. Création des centres de formation professionnelle et d’un forum de métiers, revalorisation des allocations familiales (jeunesse), mise en place d’une sécurité sociale mutualisante, diminution du prix de l’eau, de l’électricité et du téléphone soutenue par une subvention de l’Etat, création des universités d’Etat dans toutes les régions (social), mise en place d’un guichet unique pour la création des entreprises, valorisation de l’agriculture en accordant une subvention aux agriculteurs, restauration des plans quinquennaux de développement pour un meilleur suivi des réalisations (économie).


Des propositions et idées portées par les autorités traditionnelles dont sa majesté Essaka Ekwalla Essaka, chef du canton Deïdo qui a invité les populations à se mobiliser derrière le mouvement des écologistes camerounais porteur d’un message d’espoir pour le Cameroun. En français et en langue vernaculaire, Pierre Fritz Ngo a reçu la bénédiction des chefs. «Douze années après, le Mec est déjà un arbre mûr. Ses militants aussi. L’environnement est un bien précieux pour le Cameroun et je demande à tous de soutenir le combat mené par le Mec. Que les dirigeants de ce parti nous fassent parvenir des documents de lutte pour la préservation de l’environnement et il nous reviendra de sensibiliser les populations sur ce sujet. Même comme il n’y a pas de commission parlementaire sur l’environnement, continuez à travailler». En attendant la présidentielle, le Mec qui affûte déjà ses armes entend jouer un rôle majeur dans les instances décisionnaires du Cameroun.

Etame Kouoh

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE