06/07/2011 02:41:56
Elections: L'Union européenne accorde près de 1,5 milliards à Elecam
La signature de cet accord qui intègre également le financement des infrastructures de développement a été signée hier, 04 juillet 2011 par le ministre de l’Economie et le chargé d’Affaire européen.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La signature de cet accord qui intègre également le financement des infrastructures de développement a été signée hier, 04 juillet 2011 par le ministre de l’Economie et le chargé d’Affaire européen.

Il s’agit globalement d’un montant de trois milliards de Fcfa que l’organisation accorde sous titre d’appui financier à l’Etat du Cameroun. Si 1, 7 milliards de ces fonds seront consacrés au processus de facilitations de technique de coopération, le reste, soit 1, 31 milliards de francs cfa s’inscrit dans le giron de l’appui au processus électoral dont la prochaine échéance est la présidentielle d’octobre 2011. 
                                                                               
Pour ce faire, le chargé d’Affaire de la délégation européenne à Yaoundé a confié aux autorités camerounaises que, de l’avis de  cette organisation « dans un contexte économiquement, politiquement et socialement complexe, les processus électoraux prévus dans les deux ou trois années à venir au Cameroun  seront un élément clé pour l'avenir et pour la stabilité du pays, auxquels l'organisation d'élections transparentes et démocratiques contribuerait de manière significative ». D’après Jean-Pierre Bou, ce financement participera au  renforcement des capacités de la structure chargée de son organisation (Elecam) et l’implication active des partis politiques et de la société civile en vue de la mobilisation effective des citoyens. Toutes choses qui  devraient contribuer à la fois à préserver la stabilité du pays et à consolider les institutions démocratiques.

L’Ue qui entend  étendre la durée de ce projet d'appui au processus électoral sur 48 mois vise à contribuer au renforcement des capacités organisationnelles, techniques et institutionnelles des acteurs intervenant dans le processus électoral. Notamment les médias, les partis politiques, la société civile et Elecam, afin qu'ils puissent mieux relayer la voix des citoyens. Une majorité du financement sera conduit par des Organisations de la Société civile (Osc) crédibles et compétentes en matière de gestion des campagnes de sensibilisation et d’éducation civique, dans le domaine de la gouvernance démocratique.

Mais l’Ue prévient ses interlocuteurs que l’indicateur clé pour la réussite de cette intervention se base sur l’amélioration graduelle de la représentativité et de la crédibilité de la liste électorale nationale lors des processus électoraux prévus en 2011, 2012 et 2013 et sur le renforcement des capacités des acteurs électoraux à travers l'éducation civique, le suivi et le monitoring des élections.

En rappel, ce projet de 2 millions d'euro représente 0.8% du programme indicatif national pour la période 2008-2013  (10ème Fed). L’organisation inscrit le dialogue avec Elecam dans le  cadre du dialogue politique structuré et régulier entre le gouvernement du Cameroun et l'Union européenne.

Rodrigue N. TONGUE

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE