09/07/2011 21:46:03
Brzezinski: des troubles sociaux concernant la classe moyenne vont toucher les Etats-Unis
Résistance au Nouvel Ordre Mondial: les oligarques dorment moins bien… L'éveil des peuples à leur turpitude renverse la vapeur…
Alterinfo
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille
Zbigniew Brzezinski fut conseiller de sécurité nationale du président Carter et directeur exécutif de la Commission Trilatérale. Il est membre du Center for Strategic and International Studies. Il a notamment publié Le Grand échiquier.

Zbigniew Brzezinski, qui écrivit il y a quarante ans à propos d'une société du futur qui serait hautement sous contrôle et dont son élite technocrate aurait subjugué les populations, est apparu sur la chaîne MSNBC et son programme "Morning Joe" pour prédire que des troubles sociaux émanant de la classe moyenne causés par une situation économique aliénante, allaient bientôt se manifester aux Etats-Unis.

"Je ne veux pas être un prophète de l'apocalypse et je ne pense pas que nous nous en approchions, mais je pense que nous nous dirigeons vers un glissement plus intense dans des conflits sociaux, une hostilité sociale et certaines formes de radicalisme; le sentiment d'injustice sociale grandira." A dit Brzezinski, ajoutant que des émeutes commenceront lorsque la classe moyenne inférieure sera plus sérieusement affectée par les aspects négatifs de la crise économique et une montée notable du chômage.

L'ancient conseiller à la sécurité nationale (NdT: de l'administration Carter) a prédit "de véritables et sérieux troubles internationaux" et ce en rapport direct avec le fait que les Etats-Unis, l'Europe et le Japon, les trois piliers traditionnels de la force économique globale, luttent avec de profondes crises financières.

La "préoccupation" de Brzezinski, qui est un membre du CFR, à propos des disparités sociales et d'une "société juste", alors que les riches deviennent de plus en plus riches et la classe moyenne de plus en plus pauvre, est totalement hypocrite dans la mesure où il écrivit un livre il y a quarante ans qui se faisait précisément le porte-parole de ce type de société, où une petite élite sans scrupules et sans pitié contrôlait et dominait le reste de l'humanité.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas la première fois que Brzezinski se dit préoccupé par une rage causée par les échecs de l'économie et de son aliénation sociale corollaire, qui pourraient menacer les structures du pouvoir existantes.

Lors d'un discours qu'il fît pour le CFR (NdT: Council of Foreign Relation, un des éminents think-tank néolibéral aidant à propager l'idéologie fasciste globaliste. Le pendant américain du Royal Institute of International Affairs de Grande-Bretagne. La branche française en est l'IFRI ou Institut Français des Relations Internationales) à Montréal l'an dernier, Brzezinski, également un régulier des réunions Bilberberg, avertissait d'un "réveil politique global", se composant essentiellement de jeunes gens des pays émergents, qui menaçaient de renverser l'ordre international existant.

Pour la toute première fois dans l'Histoire humaine, presque toute l'humanité est politiquement active, politiquement consciente et politiquement interactive… La résultante de cet activisme politique global génère une résurgence pour la quête de dignité personnelle, de respect culturel et d'opportunité économique dans un monde douloureusement marqué par les souvenirs des siècles de domination impériale ou coloniale étrangère

- Brzezinski

"Pour la toute première fois dans l'Histoire humaine, presque toute l'humanité est politiquement active, politiquement consciente et politiquement interactive… La résultante de cet activisme politique global génère une résurgence pour la quête de dignité personnelle, de respect culturel et d'opportunité économique dans un monde douloureusement marqué par les souvenirs des siècles de domination impériale ou coloniale étrangère", dit Brzezinski à ses comparses élitistes.
Parce qu'un tel mouvement ne représente de danger que pour les cercles privilégiés qui monopolisent le pouvoir et dans lesquels Brzezinski évolue, nous pouvons en déduire qu'il décriait en fait ce développement récent. Etant un des architecres en chef de cette "hiérarchie globale existante” à laquelle il fait aussi référence dans son discours, Brzezinski est lui-même  sous cette menace directe, tout comme l'est la capacité continuelle de l'élite globale en général à contrôler les affaires du monde, un point sur lequel il est d'ailleurs revenu dans son interview sur MSNBC.

"L'humanité est maintenant éveillée et en mouvement", a dit Brzezinski l'an dernier durant son discours, ajoutant que ceci additionné à la fracture de l'élite, "en font un contexte bien plus difficile pour toute puissance majeure, incluant en ce moment la puissance dominante du monde, les Etats-Unis d'Amérique."

Puisque Brzezinski est un chantre d'une société hautement sous contrôle gérée par des technocrates, la perspective de voir une classe moyenne furieuse se soulever et défier la cible de leur rage, n'est pas quelque chose qui soit le bienvenu aux yeux de l'élite.

Dans son livre publié en 1970 "Entre deux âges: le rôle de l'Amérique dans l'ère technetronique", Brzezinski écrivit ce qui suit: "L'ère technetronique implique l'apparition d'une société bien plus sous contrôle. Une telle société serait dominée par une élite non restreinte par des valeurs traditionnelles. Bientôt il sera possible de mettre sous surveillance presque continue chaque citoyen et de maintenir des fichiers à jour contenant même les informations les plus personnelles au sujet de ces citoyens. Ces fichiers seront sujets à la possibilité d'une consultation instantanée par les autorités."

Cela ressemble t'il à un homme qui désirerait exprimer sa sympathie pour une sous-classe sociale économiquement dépouillée, comme le feint Brzezinski dans son interview télévisée sur MSNBC, ou est-ce un homme pétrifié de peur que le nouvel ordre mondial qu'il a aidé à bâtir devienne plus vulnérable à l'effondrement même s'il resserre les boulons sur une population de plus en plus alerte, informée, en colère et désespérée ?

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE