09/07/2011 21:57:13
Les Egyptiens appellent à ouvrir le passage de Rafah et à arrêter le gaz exporté vers "Israël"
Les mouvements politiques égyptiens se sont mis d'accord sur cinq exigences : le jugement en public des dirigeants de l'ancien régime, le nettoyage du ministère de l'intérieur, l'arrêt de l'exportation de gaz à l'Entité sioniste et l'ouverture du point de passage de Rafah, la mise en place d'un système de SMIC, et la fin des divergences.
palestine-info
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Des milliers d'Egyptiens se sont encore une fois rassemblés au centre de la capitale égyptienne le Caire, sur la place Tahrir. Onze partis, mouvements politiques égyptiens se sont mis d'accord sur cinq exigences : le jugement en public des dirigeants de l'ancien régime, le nettoyage du ministère de l'intérieur, l'arrêt de l'exportation de gaz à l'Entité sioniste et l'ouverture du point de passage de Rafah, la mise en place d'un système de SMIC, et la fin des divergences.

Selon l'activiste égyptien Mohammed Aouad, coordinateur du mouvement Jeune pour la justice et la liberté, les manifestants ont confirmé leur exigence quant à l'ouverture du point de passage de Rafah et à l'arrêt de l'exportation du gaz égyptien vers l'Entité sioniste. Aucun slogan n'a été hissé concernant les élections.

Les manifestants ont appelé cette journée de rassemblement "Le vendredi du nettoyage et du jugement". Leurs slogans appuyaient surtout ces points : « La révolution d'abord, les pauvres d'abord, les jugements d'abord ».

Ces onze institutions politiques ont décidé de continuer leur rassemblement, sur la place Tahrir, jusqu'à ce que leurs principales exigences soient réalisées.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE