14/07/2011 03:56:46
14 Juillet: Paris arrive Abidjan
La Côte d’Ivoire se mettra assurément aux couleurs françaises les 14 et 15 juillet avec la visite officielle du Premier ministre français, François Fillon, à la tête d’une importante délégation, selon le communiqué de presse de la primature ivoirienne.
Le nouveau courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La Côte d’Ivoire se mettra assurément aux couleurs françaises les 14 et 15 juillet avec la visite officielle du Premier ministre français, François Fillon, à la tête d’une importante délégation, selon le communiqué de presse de la primature ivoirienne.

Pas moins de 4 ministres, des parlementaires et des opérateurs économiques débarquent à Abidjan. On annonce en plus du chef du gouvernement français, l’arrivée de François Baroin, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, Henri Raincourt (photo ci-dessus), ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et Européennes chargé de la Coopération, Pierre Lellouche, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, chargé du Commerce Extérieur et de David Douillet, Secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et Européennes, chargé des Français de l’étranger.

Au  cours de son séjour, François Fillon va rencontrer la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, avant une séance de travail à la primature avec son homologue ivoirien. Et plus tard un entretien avec  Alassane Ouattara à la présidence, où il co-animera une conférence de presse avec  Guillaume Soro.

Le Premier ministre français va clore son séjour en terre ivoirienne par une visite au 43ème Bima. Les nombreux opérateurs économiques débarqués en même temps que les autorités françaises ne vont certainement pas chômer. La Côte d’Ivoire est un pays à reconstruire dans tous les domaines. La France entend prendre une part importante dans ce vaste chantier pour célébrer le «renforcement de la coopération bilatérale». Premier signe de cette relation privilégiée, le gouvernement ivoirien a fait de l’indemnisation des entreprises françaises une priorité absolue et lundi dernier le ministre de l’Economie et des Finances a annoncé un décaissement de 6 milliards de Fcfa en plus des 6 premiers milliards Fcfa décaissés au lendemain de la crise post-électorale.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE