16/07/2009 12:39:38
Nouveau prÍt : La BEI accorde 26 milliards de FCFA au Cameroun
APA – Douala (Cameroun) La Banque européenne d’investissement (BEI) vient d’approuver un prêt de 26,2 milliards de francs Cfa en faveur du Cameroun pour le compte de la Cameroon water utilities corporation (CAMWATER), a appris APA jeudi de source officielle.
APA (Agence de Presse Africaine)
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Ce financement qui vient en complément de celui autorisé le 25 juin dernier d’un montant de 40 milliards de francs CFA par l’Agence Française de développement (AFD), sera prioritairement destiné au renforcement de l’alimentation en eau potable dans les villes de Yaoundé (Centre), Bertoua (Est), Edéa (Littoral) et Ngaoundéré (Adamaoua).

Les prêts de l’AFD et de la BEI s’ajoutent aux fonds propres de la Camwater, soit 6 ,5 milliards de francs CFA, pour co - financer les projets d’amélioration de la desserte en eau potable dans les mêmes agglomérations dont le coût total s’élève à 72 milliards de francs CFA, a indiqué le directeur général de la Camwater, Basile Atangana Kouna.

« Le projet de renforcement de la fourniture de l’eau potable à Yaoundé, la capitale avec la remise en service du complexe Mefou-Messa permettra de produire plus de 50 000 m3 par jour, tandis qu’il s’agira de réaliser des extensions et de réhabiliter les infrastructures pour les autres localités bénéficiaires », a-t-il souligné.

Les résultats obtenus par la Camwater sont encourageants s’est réjoui le gouvernement camerounais qui a félicité cette institution publique d’avoir pu mobiliser 132 milliards de francs CFA en quatorze mois de fonctionnement pour améliorer l’offre en eau potable au Cameroun.

Des financements destinés essentiellement à la construction et la réhabilitation des infrastructures à travers le pays, où l’on compte plus d’une centaine de centres d’affermage.

Le programme d’investissements de la Camwater, évalué à plus de 300 milliards au cours des dix prochaines années, devra porter la desserte nationale moyenne en eau potable à l’horizon 2015, à plus de 50 pour cent, contre moins de 35 pour cent actuellement.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE