17/07/2009 21:50:06
Le gagnant c'est Eto'o
C’est maintenant sûr : Zlatan Ibrahimovic va signer au Barça. Montant de la modeste opération : 40 millions d’euros + Eto’o + Hleb prêté pour un an. Soit le transfert le plus cher du Barça.
Camfoot
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille
Samuel Eto'o

C’est maintenant sûr : Zlatan Ibrahimovic va signer au Barça. Montant de la modeste opération : 40 millions d’euros + Eto’o + Hleb prêté pour un an. Soit le transfert le plus cher du Barça. Choix sportif ou coup médiatique, la question mérite d’être posée. La nouvelle est tombée ce matin, et elle a embrasé l’Europe en moins de deux. Personne ne l’avait vraiment vue venir celle-là ; Eto’o annoncé vers l’Angleterre, les médias espagnols pariaient plutôt sur des Villa ou des Forlan au Camp Nou. Négocié en cachette, ce transfert pourrait bien être celui de l’été en réalité. Petit coup de projecteur sur les vraies questions que soulève ce transfert.

D’abord, l’aspect sportif. Ibrahimovic au Barça, Eto’o à l’Inter, est-ce cohérent étant donné les systèmes de jeu des deux équipes ? Rien n’est moins sûr. Pour l’Inter, ce n’est pas foncièrement un problème : au niveau de l’organisation de jeu, la machine n’a jamais vraiment été bien huilée. Mais le Barça, lui, prend un énorme risque tactique. Zlatan est trop lent, trop grand, trop perso pour le jeu du Barça.


Zlatan proche du Barça

Trop suédois peut-être. C’est un attaquant de surface alors qu’au Camp Nou on joue dans la profondeur. La technique n’est pas ce qui manque chez les blaugrana, Eto’o lui jouait dans l’espace, lançait des appels et faisait le pressing en phase défensive. Pas Zlatan et son grand melon. Le Barça perd la dernière pièce de son puzzle au profit du seul joueur dont l’ego est plus gros encore que celui du camerounais.

Et puis, il y a les enseignements extra-sportifs. Laporta – Moratti, on tient là un couple haut en couleur. Les relations semblent bonnes entre les deux présidents : hier déjà, le président intériste avait négocié le départ de son latéral brésilien Maxwell vers le Barça, mais l’info n’avait pas trop filtré... Aujourd’hui, le coup est retentissant. A la limite du bling-bling même. Comme deux gamins se rendant coup pour coup, Laporta tient sa revanche face à Florentino Pérez. Kaka par-ci, Ronaldo par-là, et aussi un petit Benzema… Avec Ibra’, la fierté barcelonaise est sauve. Lui aussi, il est cap’, dit ce matin tout haut Laporta à Pérez. Le message est passé.

En fait, c’est juste une question de gros sous. Dans l’histoire, pas sûr que les entraîneurs aient eu leur mot à dire. Après tout, Guardiola n’a fait que le triplé pour sa première saison, ça ne l’autorise pas à donner son avis. Et puis Mourihno qui déclarait que « Zlatan est le joueur le plus magique d’Italie », est-ce à dire que désormais l’Italie ne fait plus rêver ? Après Kaka, le départ de Zlatan sonne le glas du Calcio. Reste guère plus que Cassano, Del Piero et Totti à se mettre sous la dent pour les tifosi. Soit fou, soit vieux. C’est bien maigre pour la Série A…

Au final, le grand gagnant du jour c’est bien Samuel Eto’o. 65 Millions d’euros de salaire sur 5 ans. Comme quoi, pas besoin d’aller au Qatar pour toucher un tel pactole. A San Siro, le camerounais se préserve un minimum de challenge sportif. Le beurre, et l’argent du beurre en somme… Par contre, toujours seul à Valence, David Villa pourrait bien être le vrai perdant de l’été.


Barnabé Binctin

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE