09/08/2011 04:03:30
La guerre en Libye se termine pour le Charles de Gaulle
La guerre en Libye se termine pour le Charles de Gaulle, qui sera de retour le 12 août dans le bercail toulonnais.Sarkozy à Toulon vendredi pour accueillir le Charles de Gaulle.
Le Point
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La guerre en Libye se termine pour le Charles de Gaulle, qui sera de retour le 12 août dans le bercail toulonnais.Sarkozy à Toulon vendredi pour accueillir le Charles de Gaulle.

Selon nos informations, le porte-avions Charles de Gaulle rentrera à Toulon le 12 août, où il devrait être accueilli par le président de la République Nicolas Sarkozy, le ministre de la Défense Gérard Longuet et le chef d'état-major des armées, l'amiral Édouard Guillaud. Si la date de ce retour n'était pas connue avec précision, le ministre de la Défense Gérard Longuet avait tout de même donné une fourchette, le 4 août dernier, en précisant que celui qu'on appelle aussi le "Grand Charles" "restera(it) en Libye au moins jusqu'au 10 août. Les marins devraient donc être de retour à Toulon avant le 15 août."

Le navire amiral français avait quitté son port d'attache de Toulon le 20 mars, et se trouve depuis en opération au large de la Libye. Lors de son appareillage, quelques semaines seulement s'étaient écoulées depuis le retour de sa précédente mission au large du Pakistan, d'octobre 2010 à février 2011. Cette intensité opérationnelle n'a pas épuisé les équipages ou le matériel, mais des "remises en condition" s'imposent pour que le navire ne soit pas immobilisé trop longtemps avant de reprendre la mer.

Capacités menacées

Le 10 juin dernier, le cchef d'état-major de la marine, l'amiral Pierre-François Forissier, avait déclaré que si le groupe aéronaval déployé au large de la Libye rentrait à Toulon "avant les vacances d'été", c'est-à-dire avant le 14 juillet, alors "il faudra(it) un délai de six mois" pour que le fer de lance de la marine retrouve sa pleine capacité. Mais ensuite, ça se corse. "Si nous sommes en mer après l'été, ce sera un mois de plus dans la vue tous les quinze jours ! Si nous sommes encore en mer fin 2011, il n'y aura pas d'opérations en 2012." Et de conclure sur ce chapitre : "Vous ne ferez pas la permanence à la mer avec un seul porte-avions. Mais la décision ne m'appartient pas."

Il ajoutait que le rythme imposé à la flotte par la guerre libyenne menaçait ses capacités d'entraînement, non sans préciser : "Nous consommons de façon intensive un potentiel qui aurait dû être consommé de façon régulière tout au long de l'année." Ce coup de gueule avait provoqué une irritation certaine au sein de l'état-major des armées, où l'on expliquait en substance que les armées sont faites pour conduire des opérations, pas pour s'entraîner. Moins diplomatiquement, le ministre des Affaires étrangères et ancien ministre de la Défense Alain Juppé avait confié le 26 juin : "Parfois, ce sont des officiers généraux qui partent à la retraite, qui sont un peu essoufflés eux-mêmes, plus que la capacité de défense de la France."

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE