20/08/2011 15:31:08
Présidentielle 2011: La diaspora appelle au boycott
Dans un appel lancé le 17 août dernier, une plateforme d’organisations appelle les Camerounais à empêcher « les inscriptions sur les listes électorales ». Tout en dénonçant la tenue « d’élections mascarades ».
La nouvelle expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

« L’heure de la libération de notre pays a sonné ! » Ainsi se conclut cet appel signé de la dizaine d’associations réunie au sein de la « plateforme de la diaspora camerounaise pour le refus de la mascarade électorale en préparation au Cameroun et pour le boycott actif du processus électoral ». Une libération pour laquelle les signataires invitent les « compatriotes de la diaspora et de l’intérieur à se tenir prêt à répondre à l’appel », afin notamment de soustraire « notre pays du joug du régime néocolonial au pouvoir ».

En effet, affirment-ils, « toutes les élections qui se sont déroulées au Cameroun depuis 1990 ont été organisées pour maintenir le dictateur Paul Biya au pouvoir ». Aussi ce dernier s’est-il toujours montré peu réceptif aux « appels répétés du peuple Camerounais et des partenaires du Cameroun pour l’organisation des élections libres et transparentes ». Bien plus, poursuivent-ils, « en massacrant en février 2008 plus de 150 jeunes qui étaient descendus massivement dans les rues pour protester contre son tripatouillage constitutionnel, M. Paul Barthélemy Biya Bi Mvondo a clairement démontré qu’il n’a aucune intention de quitter le pouvoir ». Aussi, écrivent-ils, « [nous] affirmons avec sérénité que nous ferons tout notre possible pour empêcher l’exportation de la fraude électorale par M. Biya au cœur des démocraties occidentales ».

Elecam

En cause notamment, l’organe chargé d’organiser le scrutin à venir en octobre 2011. « Elecam, écrivent-ils, est inféodé au régime Rdpc ». « Corrompu » et « anti-démocratique », celui-ci est aussi accusé de ne pas être neutre. En conséquence, celui-ci n’a rien d’un organe indépendant, mais s’apparente plutôt à « un organisme partial et partisan au service du régime corrompu au pouvoir ». Malgré les deux modifications apportées à ses textes organiques par l’Assemblée nationale au cours de cette année.« En plus des tares et insuffisances déjà largement dénoncées d’Elecam, cet organe a été privé du droit de proclamer les résultats, même provisoires, des élections », ajoutent-ils. Autant de griefs et de récriminations qui, pour eux, disqualifient l’institution de l’organisation « d’une élection libre et transparente ».

Vote de la diaspora

Pire, soutiennent-ils, à la suite de la promulgation, le 08 août dernier, du décret d’application de la loi sur le vote de la diaspora, le régime a confié « l’organisation des élections aux ambassades du Cameroun, antichambres notoires du Rdpc, où les ambassadeurs ne peuvent qu’assurer la victoire par tous les moyens de celui qui les nomme ». Aussi le processus enregistre t-il d’énormes difficultés si bien que « le nombre limité de bureaux de votes dans la diaspora oblige nos compatriotes de l’étranger à parcourir des milliers de kilomètres pour se faire enrôler sur les listes électorales et ensuite revenir voter ».

De même, « les ambassades exigent pour l’inscription sur les listes électorales, une « carte de séjour en cours de validité dans leur pays d’accueil », excluant de fait les milliers de nos compatriotes «sans papiers». De plus, « le processus d’inscription sur les listes électorales dans la diaspora prend des allures de « fichage policier» par la longue fiche d’informations qu’il faut remplir auprès des ambassades et postes consulaires ». A deux mois de la tenue de l’élection présidentielle, de tels manquements ne peuvent qu’entraîner une « mascarade d’élections ». D’où cet appel à « la diaspora en capacité de voter, en signe de protestation contre les conditions électorales anti-démocratiques en vigueur, à boycotter massivement les inscriptions sur les listes électorales partout dans le monde ».

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE