25/08/2011 19:32:30
Transport aérien: Quand Air France lâche Camair-Co
Les passagers sont restés au sol pendant 48 h, Air France ayant « oublié » la roue de secours de sa rivale à Paris.
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les passagers sont restés au sol pendant 48 h, Air France ayant « oublié » la roue de secours de sa rivale à Paris.

Mardi 23 août. Une centaine de passagers attendaient d’embarquer de Yaoundé –Nsimalen à bord de la compagnie nationale Camair-Co pour Paris via Douala. Après avoir scruté vainement le ciel de Yaoundé dans l’espoir de voir l’avion de service, le personnel d’assistance au sol de la compagnie se résout à loger tous ses passagers déjà enregistrés, pour une nuitée au Mont Febé hôtel de Yaoundé. Aux premières heures de la matinée, après un petit déjeuner offert par la compagnie, les passagers seront de nouveau emmenés à l’aéroport de Nsimalen où ils recevront enfin des agents d’assistance au sol, des explications sur les raisons de ce retard de plus de 24 heures : «Nos services techniques ont constaté que les pneus du long courrier de la compagnie ne pouvaient plus supporter un atterrissage sans renouvellement », explique un cadre.

« Nous avons commandé en France un nouveau pneu qu’Air France avait accepté de transporter dans son voyage de lundi. Cela devait nous permettre de chausser l’avion et d’effectuer notre rotation avec simplement quelques heures de retard. Curieusement, à l’arrivée du vol de cette compagnie mardi dans la nuit à Douala, il nous a été annoncé que notre colis avait été bel et bien réceptionné, mais qu’il avait été «oublié» à Roissy au départ d’Air France... !».

De peur que les passagers ne manifestent leur courroux, les forces anti émeutes ont pris possession des aérogares de Nsimalen et de Douala où la tension était perceptible auprès des passagers désemparés. Un passager en colère, assis devant une tasse de café à l’aérogare de Yaoundé, confie : «Hier soir, la compagnie nous a logés, maintenant, tous les agents ont disparu, personne pour nous donner la moindre information nouvelle sur notre prochain départ; nous sommes abandonnés à nous mêmes».

Pneu

Comme pour «réparer» son «oubli» de transporter le pneu de Camair-Co, Air France a offert à sa rivale de transporter ses 165 passagers de Yaoundé et de Douala pour les acheminer à Paris. Les responsables de la compagnie nationale ont trouvét dans un premier temps l’offre intéressante, avant de se rétracter quelques heures plus tard, préférant attendre l’arrivée du pneu pour faire ensuite des rotations, acheminer leurs passagers dont certains attendaient depuis 2 jours dans les aérogares de Paris, de Douala et de Yaoundé. Le pneu est arrivé hier mercredi en fin de matinée. Les passagers logés au Mont Febé pour ceux de Yaoundé, et à l’hôtel Mercure pour ceux de Douala, ont pu embarquer tous furieux. Ce vol enfin accompli était attendu à Roissy-Charles-de-Gaulle aux environs de 23 heures. Quant aux premiers passagers en souffrance à Paris, ils étaient attendus ce jour au Cameroun vers 6 heures du matin.

Selon la direction commerciale de Camair-Co, un deuxième vol spécial au départ de Douala et de Yaoundé pour l’Europe est programmé pour ce soir. Les rotations normales dans cette direction ne reprendront que demain vendredi. On reconnait qu’un avion, mieux qu’un véhicule, ne doit prendre les airs que muni de ses roues de secours. Il peut advenir qu’on n’ait pas prévu une roue de secours pour un véhicule ; mais pour un avion, c’est un oubli inexplicable, tellement les check up sont minutieux et fréquents pour ce qui est des avions. Ce n’est pas la première fois pourtant que ce type défaillance qui n’est pas propre à Camair-Co, lui arrive : il y a trois mois, la même carence avait été constatée, occasionnant à la compagnie un retard de 24 heures sur ses rotations et une énorme perte financière. Etant à ses débuts, de telles défaillances qui se multiplient, sont très préjudiciables pour l’image et pour la santé financière de cette jeune compagnie.

Xavier Messè

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE