28/08/2011 06:38:33
Dix-huit morts dans un attentat suicide en Algérie
Neuf militaires et deux civils ont été tués vendredi soir, quelques minutes après l’adhan d’El Iftar, selon un communiqué du Haut Commandement de l’Armée nationale populaire, dans un double attentat kamikaze ayant ciblé l’entrée de l’Académie interarmes de Cherchell (100 km à l’ouest d’Alger).
El Annabi
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Neuf militaires et deux civils ont été tués vendredi soir, quelques minutes après l’adhan d’El Iftar, selon un communiqué du Haut Commandement de l’Armée nationale populaire, dans un double attentat kamikaze ayant ciblé l’entrée de l’Académie interarmes de Cherchell (100 km à l’ouest d’Alger).

Selon le même communiqué, vingt personnes ont été blessées dans ce double attentat-suicide, dont six sont toujours hospitalisées et une se trouve dans un état grave. Après ces lâches attentats terroristes, le Haut Commandement de l’ANP a réitéré, dans son communiqué, sa détermination à mettre hors d’état de nuire ces bandes criminelles et assurer la paix et la quiétude dans l’ensemble du pays. Mieux, «les résultats remarquables, indique le communiqué, réalisés dans le cadre de la lutte contre le phénomène du terrorisme, notamment durant les dernières semaines, ont poussé les terroristes à agir rapidement afin de tenter de desserrer l’étau qui leur est imposé par les forces de l’ordre dans plusieurs coins du pays».

D’autre part, rappelons que les deux auteurs de ce double attentat-suicide se sont infiltrés dans le restaurant (le mess) se trouvant à l’extérieur de l’Académie avant de déclencher leurs explosifs. Le premier kamikaze s’est introduit, avec sa ceinture explosive, à l’intérieur du mess, dix minutes après la rupture du jeûne, dans le but de faire le maximum de victimes parmi les militaires, alors que le second kamikaze a «achevé» les blessés, lorsqu’il a foncé dans le mess avec sa moto piégée. Outre les militaires et civils tués, sept autres sont dans un état grave, selon des sources hospitalières.

Ces derniers ont été évacués vers les hôpitaux des villes voisines de Sidi Ghiles et de Tipaza, alors que les cas urgents ont été évacués vers l’hôpital central de l’armée à Aïn Naâdja à Alger. Cette nouvelle attaque terroriste a surpris les jeunes officiers de l’ANP. Le moment et le lieu ciblés par les lâches terroristes de la nébuleuse prouvent qu’ils voulaient faire le maximum de morts parmi les militaires, d’autant qu’ils étaient tous rassemblés pour rompre le jeûne.

Par ailleurs, depuis le début du mois sacré, dix attentats kamikazes ont été exécutés par les terroristes contre les sièges des forces de l’ordre, mais également contre des civils. En plus du nombre très inquiétant des attentats suicides, Al Qaïda au Maghreb a multiplié les assassinats individuels lors de cette période de fête religieuse. Devant cette recrudescence inquiétante, les experts en sécurité n’écartent pas le lien avec ce se passe en Libye. Il faut rappeler qu’une partie des armes libyennes ont bel et bien été acquises par les terroristes d’Al Qaïda qui les ont utilisées durant ce mois sacré.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE