21/07/2009 12:14:03
Une éclipse solaire "monstre" va plonger l'Asie dans le noir
NEW DELHI — La plus longue éclipse solaire totale du XXIe siècle va plonger mercredi dans le noir la Chine et l'Inde, les deux pays les plus peuplés de la planète, où ce phénomène céleste éveille l'enthousiasme.
AFP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Pour l'astrophysicien américain Fred Espenak, c'est une éclipse de Soleil "monstre" que pourront potentiellement observer deux milliards de Terriens. Un record dans l'histoire de l'humanité.

Le 22 juillet à partir de 00H53 GMT, 06H23 en Inde, la nuit retombera peu de temps après le lever du jour sur l'Etat du Gujarat (ouest), puis à l'intérieur d'un corridor de 15.000 kilomètres de long sur 200 km de large, traversant l'Inde, le Népal, le Bhoutan, le Bangladesh, la Birmanie, la Chine et jusqu'aux îles méridionales japonaises Ryukyu.

"C'est la plus longue (éclipse) du siècle. Aucun d'entre nous ne vivra assez longtemps pour en voir une autre comme celle-là", s'enthousiasme Federico Borgmeyer, directeur de l'agence de voyage allemande spécialisée Eclipse City et qui s'est rendu pour l'occasion à Shanghaï (Est de la Chine).

Le Soleil sera complètement masqué par la Lune pendant six minutes et 39 secondes dans une zone peu habitée du Pacifique, un record de durée qui ne sera pas battu avant l'année 2132. L'obscurité durera moins longtemps en Inde (trois à quatre minutes) et sur la mégapole Shanghaï (environ cinq minutes).
La sixième éclipse totale du siècle a dopé l'activité commerciale et touristique en Extrême Orient, la région géographique idéale pour profiter du phénomène astronomique.

Le Parc de la Sculpture de Shanghaï, le meilleur poste d'observation de la ville, a annoncé avoir vendu 2.000 billets d'entrée pour le 22 juillet, avec lunettes spéciales et tee-shirts commémoratifs. Les hôtels sont réservés depuis des mois par des milliers de Chinois, Japonais, Américains et Européens.

En Inde, l'agence Cox and Kings a affrété un Boeing 737-700 qui décollera de New Delhi avant l'aube, "interceptera" l'éclipse totale à une altitude de 41.000 pieds (12.500 mètres) et volera plein Est jusqu'à l'Etat du Bihar.
Les 21 sièges de l'avion côté Soleil levant se sont vendus pour 1.200 euros.
Par ailleurs, 1,5 million de pèlerins hindous sont attendus dans la ville sainte de Kurukshetra, dans le nord de l'Inde, pour se baigner pendant l'éclipse dans des eaux purifiées devant contribuer à la libération de l'âme.
En Inde et en Chine, les contes et mythologies évoquent les éclipses comme l'annonce d'heureux présages, mais aussi de néfastes augures.

Celle de mercredi est "un moment très dangereux dans l'Univers", prévient Raj Kumar Sharma, un astrologue de Bombay. "Si le Soleil, le maître des étoiles, est malade, alors il va se passer quelque chose de grave dans le monde", prédit-il.

Des Indiennes enceintes qui avaient programmé une césarienne mercredi ont repoussé l'intervention, confie Shivani Sachdev Gour, gynécologue de l'hôpital Fortis de New Delhi.

Dans la Chine impériale, les éclipses étaient annonciatrices de catastrophes naturelles ou de la mort d'un empereur. Ces croyances et superstitions n'ont pas disparu.

Astronomes et météorologues craignent surtout que les nuages de la mousson au-dessus du sous-continent indien ne gâchent le spectacle.

Si la météo est bonne, une fois le disque solaire caché, l'éclat de la couronne solaire sera visible. On verra même peut-être des protubérances ou jets de gaz incandescents projetés à des centaines de milliers de kilomètres du Soleil.

Mais si le ciel est couvert, la baisse des températures et la brusque obscurité seront les seules manifestations tangibles de l'éclipse.

Nicolas REVISE

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE