06/09/2011 13:15:09
Positionnement: La diaspora camerounaise de Suisse au secours de Paul Biya
Certains compatriotes de l’extérieur ont organisé une marche, samedi 3 septembre 2011, pour appeler les populations à voter massivement pour le candidat du Rdpc.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

C’est à travers le concept «Oui mondial à Paul Biya» que certains Camerounais de la diaspora suisse, ont décidé d’apporter leur soutien au candidat naturel du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). A travers une marche organisée sur plusieurs artères de la capitale économique, plus de cinq cent jeunes venant des différents arrondissements ont clamé leur fidélité aux « grandes ambitions » développées par le président national du Rdpc. D’après M. Ebobissè, responsable de la communication de cette campagne, «Nous disons oui pour la réalisation des projets structurants. Oui mondial pour la lutte contre la vie chère. Oui mondial pour un Cameroun émergent à l’horizon 2035. Oui mondial pour la lutte contre la corruption. Oui mondial pour un vote citoyen. Oui mondial pour le président Paul Biya en 2011, garant de la paix, de la stabilité et de la prospérité».

Par le biais des discours, allocutions et animations diverses au stade annexe omnisports de Bépanda, les inconditionnels de «Nnom Ngii» affirment être prêts pour la grande bataille du 9 octobre 2011. «Nous sommes les plus nombreux. Nous sommes les mieux organisés et structurés. Aucun candidat ne peut battre Paul Biya. C’est le meilleur risque pour le Cameroun. Seul le Rdpc peut apporter paix et prospérité au Cameroun», dit Rodrigue Fomo, habitant de Bépanda. Placide Todjom, de Ndokoti renchérit, «nous sommes pour la stabilité des institutions. Avec Paul Biya, le Cameroun sera un pays émergent à l’horizon 2035. Le Cameroun se fera avec Paul Biya ou ne se fera pas. Il faut donner à Paul Biya l’occasion de terminer l’œuvre qu’il a commencée».

Contrairement à cette diaspora optimiste et acquise à la cause du Renouveau national, certains observateurs parlent d’un coup d’épée dans l’eau. «Ce n’est que de la fanfaronnade. Le Rdpc est fini et épuisé. Aucun changement notable ne peut se passer tant que Paul Biya sera au pouvoir. Il faut être fou pour voter Paul Biya. Le Cameroun a besoin d’une transition de velours et non d’un prince immortel au pouvoir», dit Joseph Pierre Mballa, opérateur économique. Poursuivant, il relève l’illégalité de cette démarche. «Si c’était une activité en faveur d’un parti de l’opposition, cette manifestation serait interdite, car c’est une campagne électorale avant la lettre. Parmi ces jeunes, beaucoup ne sont même pas inscrits et ne comprennent pas grand-chose à la politique».
Etame Kouoh

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE