14/09/2011 03:22:02
Présidentielle 2011: Le Morep exige le rejet de la candidature de Paul Biya
Moise Fabien Assigana, candidat investi du Mouvement Républicain (Morep)  à élection présidentielle du 9 octobre 2011 a saisi le président du conseil constitutionnel pour lui signifier que c’est en totale violation de la loi que cette candidature a été acceptée par le Conseil électoral d’Elecam.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Moise Fabien Assigana, candidat investi du Mouvement Républicain (Morep)  à élection présidentielle du 9 octobre 2011 a saisi le président du conseil constitutionnel pour lui signifier que c’est en totale violation de la loi que cette candidature a été acceptée par le Conseil électoral d’Elecam.
 
Le rejet (sans motif) de sa candidature par le conseil électoral d’Elecam ne l’a pas désarçonné. D’ailleurs, comme tous les autres candidats recalés, Fabien Assigana a déposé dimanche dernier à la Cour suprême une requête aux fins de l’acceptation de ladite candidature et n’attend plus que « le grand jour (aujourd’hui) » pour voir si oui ou non, il fera finalement partie des repêchés de la course vers le très convoité palais d’Etoudi. Mais en plus de cet acte que prescrit la loi, le président du Morep est allé plus loin en s’attaquant au « candidat naturel du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) », mieux sur  la qualité du mandataire. En fait, dans une correspondance qu’il a adressée au président du Conseil constitutionnel lundi 12 septembre, l’homme qui dit vouloir « sortir le Cameroun de l’inertie » s’appuie sur l’article 55 de la loi n° 92/10 du 17 septembre 1992 modifiée pour justifier son postulat.

Ledit article dispose en effet que « les dossiers de candidature sont déposés tant à la direction générale des élections d’Elecam qu’au Conseil Constitutionnel par le candidat ou son mandataire ». Cependant, remarque Fabien Assigana, dans le cas d’espèce, le dépôt de la candidature de Paul Biya a été effectué par René Sadi qui selon lui, n’a nullement justifié de son mandat auprès des instances compétentes. A preuve, « c’est vainement que l’on recherchera copie de la dite procuration dans le dossier de candidature de Paul Biya», peut-on lire sur le document dont une copie a atterri hier après midi dans les bureaux du Messager.

Pire, poursuit-il, « cette incurie est d’autant plus choquante qu’elle s’accompagne de l’infraction d’exercice illégal de la profession d’avocat, régie par la loi n° 90/059 du 19 décembre 1990 ; et qu’il est en effet constant que le nombre de cabinets d’avocats dans la ville de Yaoundé est supérieur à quatre ». Conclusion logique : c’est donc à tort qu’ont été reçus les actes posés par René Sadi même devant le Conseil constitutionnel, organe juridictionnel par excellence. Ce qui signifie clairement, explique le président du Morep, que « légalement M. Paul Biya n’a jamais déposé sa candidature puisque René Sadi n’a aucune compétence pour se charger de cette tâche qui incombe normalement au candidat ou à son mandataire qui doit être avocat ».

Congrès

Fabien Assigana fait également remarquer que la tenue du 3ème congrès ordinaire du Rdpc (du 15 au 16 septembre 2011) est une grosse imposture. D’abord parce que Paul Biya, candidat naturel du parti n’a pas été légalement investi comme l’exigent les textes de base du Rdpc. Bien plus, auparavant, plusieurs membres de ce parti ont notoirement et officiellement présenté leur candidature à l’élection présidentielle. Allusion faite ici à Tobie Ndi et à Eloi Bidoum que Paul Biya a carrément « ignoré ». Par conséquent, « l’investiture du candidat Biya Paul par une autre instance que le congrès (à l’issue duquel le candidat investi par le parti devait être connu) est dès lors manifestement irrégulière, frauduleuse et antidémocratique ». C’est pourquoi, pense Fabien Assigana, il est impératif pour le conseil électoral de déclarer irrecevable la candidature du président de la République à la présidentielle du 09 octobre prochain. Affaire à suivre.

Christian TCHAPMI

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE