19/09/2011 17:33:32
TPI. Koua Justin: «Gbagbo ira avec Ouattara et Soro... »
«Le transfert de Gbagbo Laurent au Tpi se fera concomitamment avec le transfert de Dramane Ouattara et Soro au Tpi. Je dis bien concomitamment, sinon il n’y aura plus de Côte d’Ivoire. Si on doit transférer Gbagbo qui s’est battu et qui se bat, bien qu’isolé, pour la dignité de l’Ivoirien, il y a danger à l’horizon »
Nouveau courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le secrétaire général par intérim de la Jfpi, Koua Justin, s’est prononcé samedi sur l’évolution de l’actualité nationale. Il s’est dit satisfait de la tournée de remobilisation des militants du Fpi en général et de la Jfpi en particulier, qui se sont réengagés au combat pour la souveraineté et la dignité de l’Afrique. Abordant l’actualité des derniers jours, il s’est dit surpris qu’aussi bien Ouattara que Bédié embouchent la trompette pour annoncer le jugement du président Gbagbo au tribunal pénal international (Tpi).

Il a mis en garde contre un éventuel transfèrement de Gbagbo au Tpi et estimé que si d’aventure cela devrait se faire, le voyage se fera avec Alassane Ouattara et Guillaume Soro. «Le transfert de Gbagbo Laurent au Tpi se fera concomitamment avec le transfert de Dramane Ouattara et Soro au Tpi. Je dis bien concomitamment, sinon il n’y aura plus de Côte d’Ivoire. Si on doit transférer Gbagbo qui s’est battu et qui se bat, bien qu’isolé, pour la dignité de l’Ivoirien, il y a danger à l’horizon », a martelé Koua Justin. Selon lui, ce n’est pas Gbagbo qui a attaqué la Côte d’Ivoire en septembre 2002, il n’était pas à Korhogo ni à Bouaké quand des militaires, gendarmes et civils ont été froidement exécutés.

«Le président Gbagbo n’était pas non plus à Guitrozon, Petit Duekoué, Man, Danané quand on a fait des charniers dans ces différents localités. Quand les forces nouvelles ont fait 800 morts à Duekoué le 28 mars, il n’y était pas », a-t-il martelé. Soro doit assumer ce que les Forces nouvelles ont fait, Ouattara doit assumer ce que les Frci ont également fait, a-t-il déclaré. Si on transfere Gbagbo au Tpi, prévient-il, il ne faut pas oublier Ouattara, Soro et Choi. Malgré la poursuite des exactions contre les militants du Fpi et des Ivoiriens dans leur ensemble, la Jfpi est prête à poursuivre le combat de Laurent Gbagbo. C’est pourquoi, sa direction intérimaire conduite par Koua Justin a annoncé un giga meeting de libération du peuple de Côte d’Ivoire, le 15 octobre prochain à la place CP1 de Yopougon. «Nous estimons que notre pays est assiégé par les forces étrangères, il faut donc libérer le pays. Les jeunes, pro-Gbagbo ou non, sont aujourd’hui victimes de la politique de Ouattara », a fait savoir le Sg par intérim de la Jfpi. Qui a invité les jeunes du Pdci et du Rdr au giga meeting du 15 octobre, pour réclamer un Etat de droit en Côte d’Ivoire.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE