20/09/2011 02:22:53
Sénégal: Le Plan de liquidation du Mouvement « Y en a marre »
Tentative de corruption du mouvement. Entrée en jeu de Doudou Wade et Abdoulaye Wade Sindjély
Pressafrik
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

«Depuis la création du mouvement, des gens essayent de nous corrompre, mais on a toujours opposé un refus poli, mais ferme » a avancé le coordonnateur du mouvement Fadel Barro très déterminé à continuer son mouvement il poursuit : «ils nous ont tout proposé. Des voitures, de l’argent, des postes, etc. mais on a toujours refusé, mais là, selon nos informateurs, ils préparent un grand coup contre nous. Ils ont retenu la date du 15 octobre prochain pour s’attaquer à «Y en a marre». Des menaces que nous prenons très au sérieux».

Le journaliste et coordonnateur du Mouvement, Fadel Barro a renseigné : «ils, ce sont ces ministres de la République, ces députés de la coalition Sopi, ce colonel de l’armée, ces rappeurs du mouvement Hip-hop Sénégalais dressés contre nous pour lui empêcher de poursuivre sa mission par des moyens financiers et matériels». Fadel Barro de rappeler leur objectif « qui est de libérer le peuple Sénégalais de la dynastie Wadienne, de cette bande de pilleurs de la République»

C’est dans la même optique que Doudou Wade est lui aussi entré dans le jeu en invitant des membres du mouvement dans sa maison pour leurs proposer un studio et de l’argent contre une conférence de presse à Kaolack.

Fadel Barro qui a récupéré l’enregistrement chez un collègue nous la proposer : «Vas au magasin JVC qui est à sacré cœur, juste à hauteur du rond point tu demandes tout ce dont vous avez besoin, j’ai déjà tout réglé. Elle n’attend que toi son numéro c’est le 77 63..... il faut que tu le récupères le plus rapidement possible parce que j’ai besoins des informations avant ce soir». Mais, ce dernier à qui on a proposé toutes ces merveilles a simulé un voyage à Kaolack.

C’est le tour maintenant de la fille du président, Abdoulaye Wade Sindjély(photo) qui elle aussi a tenté de rencontrer les «Y en a maristes». «Elle nous a appelés un jour pour nous dire qu’elle veut nous rencontrer. Nous lui avons dit qu’il n’y a aucun problème et que nous l’attendions à notre QG mais elle nous a dit qu’elle ne pouvait pas venir aux Parcelles le jour arguant des problèmes de sécurité. Mais elle était prête à venir à 1h du matin et nous avons refusé et nous lui avons rétorqué que nous sommes bien en sécurité aux Parcelles et si elle veut nous rencontré ce sera en plein jour et aux Parcelles mais jamais la nuit et pas ailleurs», a rapporté Fadel Barro.

C’est dans cet ordre d’idées que Fadel Barro a reçu une proposition d’être élu ministre par Me Wade par l’intermediére de M. Babacar Thiam, rencontré lors de la récupération de la déposition pour la marche du 19 mars. Cependant M. Thiam qui est un conseiller de Wade avait pour mission de convaincre Barro de venir rencontrer Wade au Palais. Il lui a même proposé une voiture mais ce dernier de rétorquer que sans «Y en a marre il n’existait pas».

«Thiat» de s’attaquer à «Requin» qui a fait une sortie dans la presse pour révéler la corruption qui sévirait au sein du mouvement. «Tout le monde sait qu’il a était payé pour faire cela.» Et le coordonnateur du Mouvement Yen a marre de confirmer : «nous avons des preuves tangibles que c’est Chacka Babs qui travaille de mèche avec Babacar Thiam qui l’a aider à organiser son mouvement HIP-HOP kanal4 qui a appelle un journaliste du défunt «kotch» pour lui dire que Requin avait une déclaration explosive à faire ».

Et Kilifeu de prendre le relais pour révéler que «d’autres rappeurs comme Bill Diakhou sont dans la même mouvance. Il a crée sont «citoyen bon acte (Cba)» pour nous contrecarrer mais, c’est peine perdue le peuple sait les combattants et les vendus» et face à l’acharnement du pouvoir de détruire leurs mouvement, les leaders de «Y en a marre» s’attendent aujourd’hui a tout. «On nous en veut. De sources sures, ils cherchent à mettre les filles à nos pattes ou de la drogue dans nos bagages pour nous accuser après de viol ou de trafic de drogue. Mais on a tout compris le peuple aussi».

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE