22/07/2009 15:37:00
Coopération décentralisée : Le Cameroun valablement représenté Stuttgart
Le maire de Douala II, Denise Fampou, vient de prendre part au 3e congrès de la commission de la mobilité urbaine des cités de gouvernement locaux unis, en Allemagne.
La Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Suite à l’invitation de Wolfgang Schuster, maire de la commune de Stuttgart en Allemagne et président de la commission de la mobilité urbaine des cités du gouvernements locaux unis, Denise Fampou, maire de Douala II,

accompagnée de son chef de cabinet en charge de la coopération décentralisée, Jean Tchuisseu, s’est rendue du 13 au 28 juin 2009 à Stuttgart en Allemagne, pour prendre part au 3e congrès mondial des cités « for mobility ». Une quinzaine de participants, 450 participants élus locaux, membres des organismes intéressés de loin ou de près par la mobilité venant de  quatre continents représentant 47 pays, ont pris part à cette rencontre. En plénière comme en ateliers, les participants ont échangé sur les différentes solutions pour une mobilité sociale pour tous et  équitable.

Toujours au cours de ce congrès, les participants africains se sont retrouvés dans un atelier spécial organisé par Itdp (Institue for transportation and development policy) pour voir comment promouvoir un bon transport dans les cités africaines. Dans cet atelier, les participants venus du Cameroun, du Nigeria, de Gambie, d’Ouganda ont échangé sur diverses expériences et difficultés rencontrées pour le problème de transports en Afrique.

Au terme de cet atelier, les participants ont jugé importants de mettre sur pieds  un réseau d’échange, d’observation et de recherche de solutions pour les questions de transport sur le vieux continent.

La communication de Denise Fampou avait pour principal mérite de rappeler à cette tribune la ratification par le Cameroun de la déclaration universelle des droits de l’Homme qui affirme la liberté d’aller et de venir. Ensuite il était question de présenter les difficultés infrastructurelles, financières et organisationnelles que la ville de Douala en particulier et les villes africaines en général, doivent surmonter pour offrir à leurs citoyens une mobilité socialement équitable.

De même que les efforts entrepris et les vastes projets  dans la ville de Douala, initiés par l’Etat, la communauté urbaine de Douala (Cud) et les divers partenaires de Douala pour améliorer l’offre de la mobilité.

Bernard Tchami

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE