23/09/2011 02:11:27
Biya... La fin d'un dictateur qui cherche l'approbation des USA
La fin du régime Biya est  bien amorcée...D’une faiblesse sans précédente sur la scène internationale...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Biya …La fin d’un dictateur qui cherche l’approbation des USA pour valider son prochain hold up électoral

La fin du régime Biya est  bien amorcée… D’une faiblesse sans précédente sur la scène internationale …Ça on le savait. Mais si désespéré …personne ne l’aurait imaginé.  Stop manipulation. Faut pas rêver…Si Biya n’a pas eu le soutien des américains ce n’est pas à 3 semaines des élections qu’il l’aura…Le « last minute » n’existe pas dans la diplomatie américaine…Si oui pour supporter les insurgés et jamais pour  le pouvoir en place. D’une faiblesse sans précédente sur la scène internationale …La manipulation de l’information devient le seul guide du régime Biya...

La fin du régime Biya est  bien amorcée. Ça on le savait. Mais si désespéré …personne ne l’aurait imaginé… Sauf la fin d’un dictateur qui cherche l’approbation de l’internationale pour valider son prochain hold up électoral peut le justifier. Quand une simple règle de bienséance devient un soutien diplomatique. La récupération  médiatique par le régime Biya d’un simple geste de bienséance de l’ambassadeur des USA au Cameroun félicitant son élection à la tête du RDPC vient confirmer que les américains n’ont pas soutenu la candidature de Biya pour les prochaines élections présidentielles.

D’une faiblesse sans précédent sur la scène internationale ce régime fait plus qu’usage de la manipulation de l’information pour amadouer l’opinion publique. La dernière rencontre entre l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Robert P. Jackson le lundi 19 septembre est pour ce régime qui tremble voyant sa fin arrivée l’occasion de faire croire au peuple camerounais que le président sortant Biya à l’appui des USA. Comment peut-on être aussi ridicule en matière de diplomatie pour confondre un message de félicitations à un soutien? Qui peut ignorer cette règle élémentaire de bienséance voulant qu’on félicite une personne après une élection? 24h après être confirmé candidat naturel du RDPC il allait de soi que l’ambassadeur américain félicite Biya pour son intronisation à la tête du RDPC.

La  récupération médiatique des tenants de ce régime démontre que si Biya avait eu le soutien des américains aurait été  pour les prochaines élections présidentielles, avec certitude la conversation ou le message aurait été rendu disponible sur le site de la présidence.
Ce stratagème d’utiliser des rencontres publiques à des fins partisanes est propre au RDPC. On se souvient encore des rencontres du chef de l’opposition camerounais le chairman Ni John Fru Ndi  aux évènements publics de Bamenda et d’Ebolawa qui ont été manipulées comme un rapprochement entre ce leader et le régime en place.

À cette veille d’élection le message est clair : Éviter toute rencontre avec ce régime  en quête désespérée de l’approbation de l’international pour cautionner son prochain hold up électorale.
L’interprétation de la rencontre entre  Biya et l’ambassadeur des USA  le lundi 19 septembre vient une fois de plus mettre en exergue l’ignorance pathétique du régime rétrograde Biya en matière de relations internationales et de diplomatie. Car Le « last minute » n’existe pas dans la diplomatie américaine…si oui pour supporter les insurgés et jamais le pouvoir en place…

La fin du régime Biya est  bien amorcée…Ça on le savait… Mais si désespéré autant qu’une simple règle de bienséance devienne un soutien diplomatique …C’est de la confirmation de la fin.
Si à deux semaines des élections Biya n’a reçu aucun soutien il ne recevra plus. Seul le peuple camerounais peut espérer un soutien en ce moment  et ça l’histoire et surtout l’histoire récente ne pas contredire cette thèse

Courage peuple camerounais. Le pouvoir est entre vos mains à présent …La seule victoire sera la votre. A vous 2011.

Félicité Ngadja
S.D.F Canada

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE