26/09/2011 11:43:57
Fru Ndi opte pour une transition de 3 ans
Il a déroulé sa profession de foi samedi à l'Ouest à l'occasion du lancement de sa campagne électorale.C'est dans la région de l'Ouest, et plus précisément dans la ville de Foumban que le Social Democratic Front, Sdf, a entamé sa campagne
Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Il a déroulé sa profession de foi samedi à l'Ouest à l'occasion du lancement de sa campagne électorale.C'est dans la région de l'Ouest, et plus précisément dans la ville de Foumban que le Social Democratic Front, Sdf, a entamé sa campagne.

En vue de l'élection présidentielle du 9 octobre 2011. La délégation était composée de plusieurs membres du Comité exécutif national dont Joseph Mbah Ndam, vice-président à l'assemblée nationale, Mathias Offon, secrétaire à la communication. Le choix de Foumban pour son périple, Ni John Fru Ndi l'explique par le fait que «c'est à Foumban que la réunification du Cameroun a commencé. C'est pourquoi j'ai débuté ma campagne ici, Foumban est une partie de moi ».

Après Foumban où il a fait un arrêt en route pour adresser ses condoléances à une famille éprouvée, Ni John Fru Ndi s'est rendu tour à tour à Foumbot et Bafoussam. Tout en rappelant à ses militants, à toutes les étapes des meetings, que 2011 c'est la dernière fois qu'il se présente à une élection présidentielle, le candidat du Sdf fait savoir qu'au cours du mandat de transition de 3 ans qu'il sollicite, son équipe et lui s'évertueront à refonder les institutions étatiques, relancer l'économie du pays avec un accent particulier sur le développement de l'agriculture, créer des emplois pour les jeunes, reformer le système éducatif et créer une assurance maladie universelle pour tous et surtout la mise sur pied du fédéralisme avant de passer la main à la jeune génération.

Répondant à certains membres du gouvernement qui ont déclaré qu'il a reçu de l'argent de Laurent Gbagbo, Fru Ndi estime qu'il n'est pas entré en politique pour chercher de l'argent mais pour préparer un avenir meilleur aux Camerounais. Raison pour laquelle il n'a jamais été candidat à une élection municipale ou législative. «Je n'ai pas changé de langage et encore moins de combat jusqu'aujourd'hui, contrairement à ce que certains disent depuis ma rencontre avec monsieur Biya de qui j'exige l'organisation des élections transparentes». Les populations de Foumban, Foumbot et Bafoussam ont réitéré leur soutien au Chairman travers les voix de Fam Arouna, Cyrille Ngnang, l'honorable Wetchoua, Emmanuel Tagne Ngeko et Jean Tsomelou, ci-devant président provincial. Les militants du Sdf ont été invités à aller à Elecam retirer leurs cartes d'électeurs et surtout à mettre le bulletin rose dans les urnes pour le changement au Cameroun. La caravane sera ce lundi dans les départements de la Menoua du Haut-Nkam à l'Ouest, Melong,  Nkongsamba, Manjo et Douala dans le Littoral

Blaise Nzupiap Nwafo

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE