27/09/2011 05:37:26
Voyage au coeur du narcissisme au sommet de l'État camerounais
Non un proverbe africain dit : « on ne peut pas tromper son coiffeur»...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

« Me, moi,  myself » Paul Biya cet  homme obsédé par sa sécurité et son image sur la scène internationale. La  tentative de coup d’État manquée d’avril 1984 a fait du président sortant, un homme centré sur lui même... il ne vit que pour lui même et sa petite clique. Après 30 années à la tête de la nation camerounaise, Paul Biya marque l’histoire comme le chef d’État qui aurait abandonné ses fonctions de dirigeant
pour se concentrer sur sa petite personne.

Il fait de sa sécurité sa seule et unique priorité au détriment de biens et  services publics. Son image sur la scène internationale son obsession… Devant un tel scénario de narcissisme au sommet de l’État camerounais, il est évident que le peuple est abandonné à lui même et croule sous le poids de la misère pendant qu’au sein de l’administration c’est le laisser aller

Chacun  est maitre, dicte sa loi et remplit les poches avec l’argent des contribuables camerounais sans aucune peur de sanctions. La nation camerounaise depuis 30 ans est dirigée par un homme qui voit tout  mais refuse de voir la bêtise  des membres de son gouvernement tant que sa sécurité n’est pas menacée.

Miroir miroir... À force de se dire devant son miroir qu’il est le choix du peuple, Paul Biya a finit par croire qu’il était vraiment ce choix. Sauf que et  heureusement on ne peut pas tromper son moi intérieur...cette petite voix  qui finit toujours par recadrer et redéfinir qui on est réellement.

Quand l’imaginaire s’entremêle à la réalité c’est la confusion et la délusion et seule la fraude électorale peut concrétiser le rêve.

Dans un communiqué de la  Commission de communication du SDF du candidat NI JOHN FRU NDI
le SDF s'inquiète des dysfonctionnements inadmissibles d'Elecam  « Affichage des listes électorales et distribution des cartes d’électeurs : des dysfonctionnements inadmissibles qui sont de nature à hypothéquer gravement le bon déroulement de l’élection et la sincérité du scrutin. » Elecam procède depuis le vendredi 23 septembre dernier à l’affichage des listes électorales et à la distribution des cartes d’électeurs dans ses antennes locales. Au regard de la loi, cet organe aurait dû accomplir cette tâche 25 jours avant la date de tenue du scrutin soit exactement depuis le 14 septembre.  Plus grave, des doublons se retrouvent sur les listes en même temps que des noms des compatriotes qui se sont régulièrement inscrits et à qui on a délivré des récépissés au moment de l’inscription n’y figurent pas.

Ces manœuvres insidieuses opérées délibérément sur les listes électorales par Elecam ainsi que cette distribution sélective et inconséquente des cartes électorales - dans le but inavoué de réduire le taux de participation- révèlent des fraudes massives qui se préparent.

Le SDF met en garde Elecam sur ces dysfonctionnements inadmissibles qui sont de nature à hypothéquer gravement le bon déroulement de l’élection et la sincérité du scrutin. « Me, moi,  myself » Paul Biya candidat autoproclamé naturel du RDPC, cet  homme obsédé par sa sécurité et son image sur la scène internationale. Cette année électorale est cette douche froide qui le  place face du peuple camerounais et de la communauté internationale. Paul Biya se rend compte que ce n’était que dans ces rêves cet appel du peuple puisqu’il n’est pas le candidat du peuple et doit devoir frauder pour se maintenir au pouvoir.

Devant cette fraude massive qui est en marche lui l’homme qui tient tant à son image sur la scène internationale comment doit-il être crédible après? Paul Biya joue sa  carrière internationale par le comment du déroulement du scrutin du 09 octobre 2011 mais surtout le plus difficile et pénible est que son miroir qu’il a en face est le peuple camerounais.

Peut-on tromper un peuple toute une vie? Non un proverbe africain dit : « on ne peut pas tromper son coiffeur»
 Définitivement Paul Biya doit  passer devant le peuple pour être un président crédible surtout quand l’image sur la scène internationale est  l’unique priorité.

Courage peuple camerounais…le pouvoir est entre vos mains à présent …La seule victoire sera la votre… Après le printemps arabe, la rue arabe…Le monde entier sera avec vous
A vous 2011.

Félicité ngadja S.D.F Canada

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE