03/10/2011 03:20:37
Manifestation du Scnc : le pouvoir panique et suspend la campagne
La psychose d’une éventuelle manifestation du Scnc dans le Nord-Ouest a poussé les autorités à suspendre la campagne présidentielle samedi dernier 1er octobre 2011, renseigne un militant du Rdpc de la section Mezam III à Bali, qui a requis l’anonymat.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont le théâtre, le 1er octobre de chaque année, et ce depuis une décennie environ, de manifestations clandestines du mouvement irrédentiste la Southern Cameroon National Council(Scnc). Manifestation marquant ce qu’ils appellent « l’anniversaire de l’indépendance de leur territoire ».

Ces manifestations non autorisées par les administrations locales dans ces deux régions se soldent généralement par l’arrestation des activistes. Le 1er octobre 2011 marquant le cinquantenaire de la Réunification du Cameroun oriental et occidental, a coïncidé avec la campagne électorale pour la présidentielle du 9 octobre. La psychose d’une éventuelle manifestation du Scnc dans le Nord-Ouest a poussé les autorités à suspendre la campagne présidentielle samedi dernier 1er octobre 2011, renseigne un militant du Rdpc de la section Mezam III à Bali, qui a requis l’anonymat.

A l’en croire, « étant donné qu’on ne sait pas qui est qui en cette période, les activistes du Scnc peuvent saisir l’opportunité de la campagne pour commettre des gaffes et hisser leur drapeau ». Ce qui de son avis est une sorte de sécession. Couplé à l’attaque et la pose des banderoles anti –Biya survenues sur le pont du Wouri jeudi dernier 29 septembre, les pouvoirs publics avaient toutes les raisons de demander aux partis politiques en course pour la présidentielle de surseoir à toute organisation des meetings de campagne sur l’étendue de la région du Nord-Ouest, le temps de la journée du samedi 1er octobre dernier, apprend-on de cette source. Par conséquent le meeting de lancement de la campagne Rdpc dans la commune de Bali n’a plus eu lieu.

C’est à juste titre si le lancement de la campagne Rdpc de Bali a été reporté hier dimanche 2 octobre. Tout comme la campagne annoncée du candidat Paul Ayah Abine à Bamenda samedi dernier. Aucune trace du leader du parti d’action du peuple (Pap) dans la cité capitale du Nord-Ouest. Par conséquent, les forces de l’ordre étaient en alertes maximales, prêtes à mater toute velléité revendicatrice des activistes du Scnc. Dans la ville de Bamenda.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE