03/10/2011 17:47:08
Roger Milla : Paul Biya est mon favori
Alors que la campagne présidentielle camerounaise est entrée dans sa dernière semaine, Roger Milla tente de mobiliser des anciennes gloires derrière le chef de l’Etat sortant, Paul Biya, au pouvoir depuis 1982 et candidat à un nouveau mandat.
Sport365
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Alors que la campagne présidentielle camerounaise est entrée dans sa dernière semaine, Roger Milla tente de mobiliser des anciennes gloires derrière le chef de l’Etat sortant, Paul Biya, au pouvoir depuis 1982 et candidat à un nouveau mandat.  

Dimanche prochain (le 9 octobre), les Camerounais sont attendus aux urnes pour élire le un nouveau président de la République. Cette échéance se joue de plus en plus dans l’arène sportive. En attendant de voir par exemple Samuel Eto’o et compagnie, membres actuels de la sélection fanion, passer à l’action, certains de leur illustres prédécesseurs ne font plus mystère de leur choix parmi les 23 candidats en course.

Roger Milla, désigné meilleur footballeur africain du siècle dernier, a fait savoir que Paul Biya, le chef de l’Etat en poste et candidat à sa propre succession, était son favori. Hier, l’ancien attaquant s’est rendu à Japoma, son village natal, pour battre campagne au profit de celui qui avait usé de son pouvoir pour le faire sélectionner dans l’équipe des Lions Indomptables, lui le héros du Mondial 1990 en Italie. Dans son opération d’hier, l’ancien sociétaire de Bastia en France, a embarqué des anciennes gloires du sport roi camerounais, à l’instar de Benjamin Massing, Isaac Sinkot, Joseph Kamga, David Mayebi, etc.

« Milla a voulu qu’on soit à ses côtés pour cette lourde mission à savoir battre campagne pour le chef de l’Etat », explique à Footafrica365.fr Joseph Kamga. Cet engagement alimente déjà la polémique. Certains estimant que, des figures emblématiques, appelées à défendre les couleurs nationales, devraient plutôt jouer la carte de la neutralité, ou du moins ne pas afficher de façon aussi flagrante leur préférence. « Nous ne faisons pas de la politique, nous sommes venus accompagner un ami, l’ambassadeur Roger Milla. Vous savez que le vote est secret, rien ne vous dit que tous ceux qui ont effectué le déplacement voteront pour le même candidat! Et n’oubliez pas que bien qu’étant sportif, on a des droits civiques à remplir en tant que citoyen...», justifie Joseph Kamga. La campagne présidentielle entre dans sa dernière ligne droite, alors que les Lions Indomptables se déplacent en RD Congo vendredi pour la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN Orange 2012.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE