07/10/2011 04:59:46
Suffrages. Chasse aux « allogènes » à Nkol-Afamba
Les ressortissants d’autres régions qui vivent dans cet arrondissement du département de la Mefou et Afamba sont invités à ne pas troubler le 100% de suffrages que recherche la coordination communale de campagne du Rdpc. Echos.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les ressortissants d’autres régions qui vivent dans cet arrondissement du département de la Mefou et Afamba sont invités à ne pas troubler le 100% de suffrages que recherche la coordination communale de campagne du Rdpc. Echos.
 
Village Nkol Bikok situé à une dizaine de kilomètres de Yaoundé, sur la route qui mène à la ville de Mfou. Il est presque 17h. La commission communale de campagne de Nkol Afamba tient son dernier meeting de ce 3 octobre 2011. Le président de la dite commission, le professeur Joseph Noah Nga Mveng termine de délivrer son message de campagne : « Paul Biya doit être élu à 100% le 9 octobre prochain ». Pour le faire, l’ancien recteur de l’Université de Douala a demandé à ses frères Mvog-Manzé de ce village et aux autres  populations locales « de bien regarder l’homme qu’on appelle Biya. Il est le plus beau parmi les autres candidats. Pour cela au moins, nous devons continuer de lui faire confiance en assurant le plein des voix le jour du vote. »

Alors qu’il reprend sa place à la tribune, pour laisser la conclusion du meeting au président de la commission départementale de campagne du Rdpc dans la Mefou et Afamba, le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana, un militant plein de zèle, se lève et lance à haute voix en langue ewondo : «Rassurez vous cher monsieur le président communal : nous voterons à 100% le président Paul Biya. Personne ne votera autre chose ici chez nous. Nous allons mettre en place un comité de vigilance à ce propos. Personne n’entrera dans notre territoire et personne ne votera contre le président Biya. Soyez rassurés, cher monsieur le président. » Toute la foule applaudie et éclate de rire.

Le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana qui avance pour prendre la parole est quelque peu gêné par ce message à la fois intempestif et violent. Le Mincommerce fait alors appel à un vieillard de près de 90 ans, communément appelé «Papa Alima ». Il demande à ce dernier de délivrer un message pour la paix au Cameroun pendant et après les élections présidentielles du 9 octobre 2011. Le vieillard, considéré comme un patriarche dans la grande famille Mvog Manze du grand groupe Beti Bene, invoque alors la mémoire des ancêtres afin qu’elle  veille sur tous ses enfants rassemblés ce jour à Nkol Bikok, et que leur principal vœu de l’instant, à savoir celui de voir plébisciter Paul Biya à 100%, soit exaucé.

Menaces ?

En réalité, depuis la matinée de  ce 3 octobre 2011, la commission communale de campagne électorale du candidat du Rdpc de Nkol Afamba, comme toutes autres commissions communales de la Mefou et Afamba tient une campagne de proximité dans la plupart des villages avec comme principal objectif mettre en place une stratégie pour que tous les électeurs votent absolument le candidat du « Parti des flammes ». En l’absence absolue des équipes de campagne électorale des autres candidats à l’élection présidentielle du 9 octobre 2011, qui n’ont pas encore mis les pieds dans ce département depuis le début de cette campagne électorale, l’équipe que conduit le Pr Joseph Noah Nga Mveng qu’appuie efficacement le ministre Luc Mbarga Atangana, en a profité pour marteler son message. Ce fut le cas au village Mehandan, situé à quelques 15 km de Yaoundé, et première étape de cette campagne de proximité de ce 3 octobre 2011.

Dans ce village devenu une banlieue cosmopolite de Yaoundé, vivent désormais de nombreux Camerounais originaires de plusieurs régions du Cameroun et qualifiés dans la localité « d’allogènes ». A cette catégorie de Camerounais, soupçonnés, de ne pas toujours être favorables au Rdpc et à son président, la plupart des intervenants au meeting de Mehandan qui s’est déroulé à l’esplanade de l’école publique de ce village, leur ont fermement demandé de « ne pas gêner le 100% vivement voulu en faveur du candidat Paul Biya ». Pour
détendre l’atmosphère quelque peu alourdie par la tonalité de ce message, Luc Magloire Atangana a terminé la campagne par un don de près d’un million fcfa pour la réfection d’un bâtiment de l’école publique de Mehandan

Jean François CHANNON

A Mehandan et Nkol Bikok

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE