07/10/2011 05:20:01
Intimidations: Biya promet une riposte aux forces déstabilisatrices
Le chef de l’Etat sortant et candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais entend riposter à toute velléité de déstabilisation.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le chef de l’Etat sortant et candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais entend riposter à toute velléité de déstabilisation. Paul Biya annonce la création des micros entreprises.
 
Très attendus des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais de la région du Littoral, «La visite du chef de l’Etat, Paul Biya, président national du Rdpc» a eu lieu le 6 octobre 2011 à Douala. Répondant aux allocutions du délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala, Fritz Ntonè Ntonè, celle du porte-parole des élites originaires de la région du Littoral par ailleurs ministre délégué auprès du ministre des Finances, Pierre Titi, ainsi que celle du coordonnateur du Rdpc dans le Wouri, Thomas Tobo Eyoum, Paul Biya a donné les axes majeurs de son projet de société pour la ville de Douala.

Un projet de société qui se résume dans l’atteinte des «Grandes réussites.» Après l’annonce des grandes réalisations lors du congrès ordinaire du Rdpc des 15 et 16 septembre dernier à Yaoundé, le candidat du Rdpc à la présidentielle du 9 octobre 2011 invite les habitants de la région du Littoral et ses concitoyens en général à s’impliquer dans la réalisation de sa feuille de route, la transformer en « Grandes réussites » au cas où il serait réélu à la magistrature suprême au soir du 9 octobre 2011. «Du stade des grandes ambitions, nous allons passer au grandes réalisations.» promet Paul Biya. Si le candidat du Rdpc estime que les projets structurants ne manquent pas dans son projet de société, Paul Biya exhorte ses compatriotes « à faire des grandes réalisations des grandes réussites.»

« Nous sommes chez nous ici à Douala. » La cité carrefour et lieu de brassage des cultures d’ici et d’ailleurs, comme le souligne Paul Biya «doit rester l’avant-garde  de notre croissance». Une croissance que le chef de l’Etat sortant compare à celle des années d’avant la crise  économique qu’à traversé le Cameroun. Une occasion pour Paul Biya de fustiger «les agitateurs de vents contraires». Selon le candidat du Rdpc, «malgré la paix dont jouit notre pays, des propagateurs de rumeurs pessimistes ont  gagné l’opinion à la veille d’une élection capitale pour notre pays.»

Des raisons pour Paul Biya de marteler que «nous ne nous  laisseront pas déstabiliser par les agitateurs de vents contraires.» le peuple camerounais, affirme Paul Biya,  montrera qu’il n’entend pas se laisser aller dans l’aventure.
 
Le candidat du Rdpc entend, dans son projet de société, donner la priorité à l’économie et aux finances. Selon Paul Biya, après le tassement connu par l’économie camerounaise il y a quelques décennies et les difficultés qu’a vécue la ville de Douala en particulier, des dispositions sont prises pour renouer avec la croissance et le développement de la ville de Douala et la région du Littoral dans son ensemble. Dans le sillage de l’actualité économique et  financière camerounaise, Paul Biya promet l’adoption des dispositions pour protéger les épargnants. Mais aussi, Paul Biya affirme avoir amené les banques à financer l’économie à toutes les échelles.

Question, soutient Paul Biya, de financer des secteurs tels l’agriculture et la création des Petites et Moyennes entreprises mais aussi le financement de 10 mille  micros entreprises. Des investissements qui seront fait dans des domaines tels les salons de coiffure, les cordonneries et autres petits métiers.
 
Joseph OLINGA

NB: la titraille est de la rédaction de cameroonvoice

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE