07/10/2011 08:55:26
Les manifestants congolais plus que jamais indignés
Les militants et sympathisants de l'opposition politique congolaise qui s'étaient donné rendez-vous pour manifester pacifiquement en vue d'exiger la transparence du processus électoral en R.D.Congo, ont été agressés, pour la troisième fois en quelques semaines, par les forces «dites de l'ordre » qui ont commencé par lancer des nombreux gaz lacrymogènes sur les manifestants au niveau du Boulevard Lumumba.
Alterinfo
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les militants et sympathisants de l'opposition politique congolaise qui s'étaient donné rendez-vous pour manifester pacifiquement en vue d'exiger la transparence du processus électoral en R.D.Congo, ont été agressés, pour la troisième fois en quelques semaines, par les forces «dites de l'ordre » qui ont commencé par lancer des nombreux gaz lacrymogènes sur les manifestants au niveau du Boulevard Lumumba. 

L'attaque a été particulièrement violente et suivit par des tirs à balles réelles en direction des manifestants. 

Vu la violence injustifiée et sans précédents de la police nationale congolaise, les manifestants ont essayé de chercher refuge au siège de l'Udps à Limete mais, là aussi, et même l'intérieur de la Permanence de l'UDPS, ils ont été victimes des charges brutales de la police, de matraquages et victimes de tirs à balles réelles. 

Il y a eu beaucoup de blessés parmi les manifestants dont au moins un très grave et en fin de vie. 

Il sied de souligner que la marche de l'Opposition Politique Congolaise, qui soutient la candidature de M. Etienne Tshisekedi à la présidence de la République, avait été demandé et autorisée conformément à la loi qui régit les manifestations publiques en RDC. 

Egalement, il s'agit de la troisième manifestation de l'Opposition Politique Congolaise violemment réprimée par la Police Nationale Congolaise en seulement quelques semaines et cela en violation flagrante de la Constitution et du Pacte International Relatif aux droits Civils et Politiques souscrit par la R.D.Congo. 

Les militants « indignés » de l'Opposition Politique, qui sont en train de payer par leur sang la revendication légitime à un processus électoral crédible, impartial et transparent, continueront à faire valoir leurs revendications légitimes par les moyens de la lutte non violente ; néanmoins, ils tiennent à dénoncer la scandaleuse partialité des forces de la Police Congolaise qui affichent manifestement une attitude répressive envers l'opposition politique et cela en violation de la Constitution en vigueur en R.D.C qui protège le droit à manifester pacifiquement. 

De plus, les agissements antirépublicaines et partiels des forces de la police Kabiliste face à des civils congolais pacifiques et désarmés, en droit de revendiquer le respect des leurs prérogatives démocratiques en tant qu'électeurs, pose une hypothèque majeure sur la suite du processus électoral géré dans l'opacité la plus totale par une Commission Electorale « Indépendante » incapable d'organiser dans l'impartialité, l'indépendance et la transparence les élections prévues en novembre 2011 en R.D.C. 

Fait à Kinshasa le 06/10/2011 

Marc Mawete

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE