12/10/2011 03:37:33
Contre-attaque: Le Rdpc accuse le Sdf de fraudes
Le parti au pouvoir charge Elécam et envisage des recours à la Cour suprême. Quand l'hôpital se moque de la charité...
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le parti au pouvoir charge Elécam et envisage des recours à la Cour suprême.

Les cadres du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) n’entendent pas verser,  dans le débat relatif aux irrégularités constatées lors du scrutin du 9 octobre prochain. «Sous réserve de la décision que prendra notre conseil» comme l’affirme de nombreux cadres de ce parti, le Rdpc attend la proclamation des résultats de la Cour suprême agissant en lieu et place du Conseil constitutionnel.

«Nous avons fait le constat de quelques maladies d’enfance d’Elecam qui ont affecté tous les partis.» Le vice-président de la commission de communication du candidat Paul Biya évoque les incohérences liées à la campagne d’inscription aux listes électorales qui, selon Hervé Emmanuel Nkom, «ont été imparfaites». Ce cadre du parti des flammes évoque également le manque de structures adéquates pour gérer l’élection. Un manque qui à en croire cette source serait dû au fait qu’«Elecam ne dispose pas des mêmes moyens que l’administration.»  Des moyens parmi lesquels ce militant du Rdpc note l’insuffisance des hommes sollicités pour la conduite du processus et «parfois leur manque de compétence».

Le vice-président de la commission de communication du candidat du Rdpc précise au sujet du débat relatif à la forte abstention constatée au cours de cette élection présidentielle que «Il y a beaucoup de recours fantaisistes» Ce membre du comité central dénonce par ailleurs certaines manœuvres du Sdf au cours du scrutin du 9 octobre dernier. «Nous avons par contre vu des responsables du Sdf s’amuser avec les urnes dans certaines régions du pays.» Des raisons pour cette source de penser que «cette campagne de recours c’est la diversion. Elle s’inscrit dans la logique de ceux qui avaient prôné le boycott des inscriptions aux listes et aux scrutins.» Une attitude qui fait dire à ce  communicateur du Rdpc que «C’est le Rdpc qui subirait le préjudice des inscriptions à la distribution des cartes. Puisque c’est le Rdpc qui a inscrit ses militants.»

NB: Le chapeau est de la rédaction de cameroonvoice

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE