03/11/2011 04:07:03
Lettre de Kah Walla aux Camerounais
C'est avec gravité, détermination et espoir que je vous écris en cette journée très particulière. Gravité  Car aujourd'hui est une journée d’échec. J'ai vécu un échec en tant que leader, nous vivons un échec en tant que nation
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Cher/es Compatriotes,

C'est avec gravité, détermination et espoir que je vous écris en cette journée très particulière.

Gravité  Car aujourd'hui est une journée d’échec. J'ai vécu un échec en tant que leader, nous vivons un échec en tant que nation.

Nous avions un rendez-vous avec l'histoire et nous avons raté notre rendez-vous. Lamentablement. J'avais une responsabilité de nous conduire avec succès à ce rendez-vous et nous n’avons pas pu l’honorer.

Aujourd'hui, nous devrions être en train de célébrer un nouveau départ pour notre pays. En lieu et place nous assistons au spectacle du statu quo qui reprend son emprise sur nos vies. Nous aurions dû être remplis des nouvelles énergies, d'optimisme et de dynamisme, mais plutôt nous restons, pour l'instant, pris au piège; stagnant.

Si je me suis mis en avant, c'est parce que je croyais sincèrement et je continue de croire que nous avons besoin de fraîcheur, d’un leadership nouveau, du leadership d'une nouvelle génération, d’un leadership innovateur et efficace, d’un leadership qui puisse nous redonner espoir et permettre au Cameroun de croire en lui-même à nouveau.

Je crois en la capacité du Cameroun à devenir un leader parmi les nations. Nous avons encore à réaliser cet exploit.

Je crois en notre capacité en tant que Camerounais/es à prendre notre destin en mains. Nous avons encore à franchir cette étape déterminante.

Je crois en notre pouvoir en tant que peuple, de combattre n'importe quel système, n'importe quel groupe d'individus, n’importe quel individu singulier qui a pris en otage notre nation depuis plus de 50 ans. Nous avons encore à exercer ce pouvoir qui est le nôtre de cette manière.

En conséquence, nous ne pourrons pas commencer dès aujourd'hui à mettre en œuvre la stratégie visant à créer 500.000 nouveaux emplois pour nos jeunes. Nous n'allons pas commencer dès aujourd'hui à aider nos commerçant/es, sauveteurs, agriculteurs et pêcheurs à transformer leur travail dans le secteur informel en emplois dans le secteur formel, avec des salaires raisonnables, une assurance et la sécurité sociale pour eux et pour leurs familles. Nous n'allons pas commencer la réforme de la fonction publique, du secteur de la santé et du système éducatif afin de fournir des services de qualité à l’ensemble de nos citoyens. Nous n'allons pas commencer à bâtir Le Cameroun Leader. 

Aujourd’hui nous sommes encore, pour le moment, dans l’inertie.

En tant que leader, en tant que votre leader, mon cœur est lourd et mon esprit est grave.

Dans cette situation, sobre, je vous écris avec une détermination absolue, car rien de mieux pour tirer des leçons de l’échec. Notre expérience électorale a été nécessaire et importante.  Elle nous a fourni des leçons clés et a gravé un sentiment d’importance et d'urgence dans  chacun de nos esprits.

Leçon n ° 1: La réforme du système électoral est notre priorité incontestable – En tant que camerounais/es nous sommes convaincus aujourd'hui, que nous ne pouvons plus nuire à notre propre avenir et nous offrir en spectacle au reste du monde avec des élections frauduleuses et gérés dans le ridicule le plus absolu. La priorité incontestable pour chacun d'entre nous en tant que citoyen, est de réformer notre système électoral. Notre démocratie, notre développement et notre avenir immédiat en tant que nation en dépend.

La responsabilité pour cette réforme ne peut se limiter à des partis politiques, au gouvernement, à la société civile ou aux médias. Cette responsabilité est individuelle et collective. Chaque Camerounais a un rôle à jouer. En tant qu'individus et groupes, nous devons faire peser une pression extrême sur le régime actuel afin de rendre cette réforme inévitable. Nous devons commencer aujourd'hui et nous ne devons pas fléchir. En tant que leader, je vous réaffirme ma détermination à me focaliser sur cette réforme jusqu'à ce que nous l'obtenions.

Leçon n ° 2: Nous devons consolider nos efforts et bâtir une formidable machine politique – Il est important de confronter le fait que l'abstention et l'inaction sont les complices du régime actuel. L'avenir de notre nation ne peut pas être la responsabilité de quelques leaders politiques, quelques journalistes ou de quelques citoyens. Chaque Camerounais, chaque Camerounaise a un rôle à jouer. Vous pouvez penser que votre contribution intellectuelle, matérielle ou financière est petite, mais elle est vitale pour nous permettre d’atteindre l’objectif de changement pour notre pays. Nul ne peut avoir le luxe de rester à l'écart, d’agir en spectateur ou en spectatrice. Chaque Camerounais vivant à l'intérieur ou à l’extérieur du Cameroun, doit à sa manière propre, être un acteur. En tant que leader, je vous réaffirme ma détermination à renforcer notre organisation politique pour la rendre encore plus inclusive, plus stratégique et plus incisive que jamais; à la mettre en réseau et en synergie d’action avec tous les autres organismes, petits et grands, qui sont focalisés sur l'objectif d'apporter le changement au Cameroun.

Leçon n ° 3: Nous devons être intransigeants et inébranlable dans la défense de nos droits et nos intérêts à long terme - Beaucoup d'entre nous ne connaissent pas leurs droits. Beaucoup ont été convaincus au fil de 50 ans d'oppression que quand on nous refuse nos droits, c'est à nous de changer notre comportement, pas à l'oppresseur de modifier le sien. Beaucoup d'entre nous sommes tellement habitués à la pauvreté et tellement concentrés sur la satisfaction des besoins immédiats que nous sommes incapables de définir nos intérêts à long terme. Il est impératif pour nous d’acquérir les compétences, de bâtir les outils et les organisations qui nous permettront en tant qu'individus et en tant que collectif d'identifier et de défendre nos droits et nos intérêts à long terme. Il est impératif que nous refusions d'écouter tout soupçon de suggestion que lorsque nous sommes menacés nous devons renoncer à nos droits ou à nos intérêts, par peur ou par soumission à l'oppresseur. Nous ne devons pas être imprudents.  Nous devons cependant être intransigeants et implacables dans notre préparation et dans notre organisation pour la défense de nos droits en toutes circonstances et contre tout oppresseur. En tant que leader, je suis déterminée face à la manipulation et l'oppression extrême de ce régime, à me battre pour nos droits et nos intérêts collectifs à long terme jusqu'à ce que nous les obtenions.
Dans la mesure où malgré le fait que nous ayant perdu ce tronçon de la course, nous avons gagné énormément et l'objectif final est plus proche que jamais ; je vous écris avec espoir.

Je vous écris avec espoir, car l'objectif de changement et de construction d'un Cameroun Leader est  plus fort et plus clair que jamais. Je vous écris avec espoir parce que nos priorités sont limpides. Je vous écris avec espoir car notre équipe est plus grande, plus habile et plus résolue que jamais.

Cette journée, qui marque un échec temporaire, marque aussi le début de la prochaine étape de notre route vers la révolution démocratique.  Des milliers de camerounais nous ont rejoints et plus nous  rejoignent chaque jour. Il devient évident pour de plus en plus de camerounais/es que nous n'avons d’autre choix que de prendre notre destin en main. Il devient évident pour la plupart d'entre nous que tous les outils et démarches démocratiques et non-violentes sont utiles pour nous permettre d'atteindre notre objectif.

Je vous écris avec espoir, car nous savons ce que nous devons faire:

    * Construire une organisation qui est inclusive de tous les Camerounais/es; forte de ses ressources financières, humaines et matérielles; claire dans sa stratégie et ses objectifs et absolument efficace dans sa capacité à apporter le changement à notre pays
    * Faire peser la pression extrême sur le régime en place, afin de réformer efficacement le système électoral et apporter le changement dans la gouvernance que nous recherchons
    * Construire un réseau national et international de Camerounais/es dédiés et focalisés à produire ce changement pour notre pays


Je vous écris avec espoir, parce qu’en tant que leader vous m’avez manifestés de l’amour, du soutien et de la loyauté dans l'adversité extrême. Plus important encore, nous sommes sortis de cette adversité plus forts, plus déterminés et plus unis que jamais.

Gravité, détermination et espoir: de ce lieu nous allons conduire notre offensive, de cet endroit nous allons construire notre force, de cet endroit nous allons être plus audacieux, plus incisif et plus efficace.

Mahatma Gandhi a dit «D'abord ils vous ignorent, ensuite ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent, et puis vous gagnez».

Mes cher/es compatriotes camerounais/es, ils nous ont combattus. Maintenant, en tant qu’une équipe nationale, composée de millions de concitoyens, il est l’heure de gagner.

Candidate malheureuse à l’élection présidentielle du 9 octobre 2011

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE