04/11/2011 14:19:56
John Fru Ndi offre un repas copieux policiers Bamenda
C’était samedi 29 octobre 2011, trois jours après les incidents qui ont émaillé son retour dans le chef-lieu de la région du Nord-Ouest.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

« Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas ». John Fru Ndi a-t-il appris cette maxime ancienne et populaire à ses dépens ? En tout cas le leader charismatique du parti du 26 mai 1990 n’est pas un imbécile. De retour de Yaoundé le 26 octobre dernier, où il avait séjourné pendant une quinzaine de jours, le leader du principal parti de l’opposition parlementaire avait désobéi aux injonctions des forces de l’ordre qui le conseillaient d’emprunter l’axe Ayaba Street et non Sonac Street pour regagner sa résidence de Ntarinkon à Bamenda. « Ils ne peuvent pas m’imposer dans ma propre ville, la direction à prendre. Ils ne m’ont pas informé si le pont s’était coupé ou s’il y avait un problème» dixit Fru Ndi dans une interview accordée aux médias et rapportée dans les colonnes de votre journal vendredi dernier. Une violation caractérisée du protocole, pour un leader politique qui aspire à la magistrature suprême. A chacun de faire son analyse si cela était ainsi au sommet de l’Etat. Les conséquences ont suivi le 26 octobre dernier, on le sait déjà. Et point n’est besoin de les rappeler. John Fru Ndi semble-t-il regretter son acte ?

Toujours est-il que vendredi dernier 28 octobre, soit deux jours après son acte de désobéissance, le leader du Social Democratic Front (Sdf) a rendu une visite de courtoisie aux forces de l’ordre. C’était à leur base du palais de congrès de Bamenda où logent les forces mixtes du groupement spécial d’opérations (Gso) de la police et de la gendarmerie. En ces lieux, renseignent des sources introduites dans ce corps, le leader charismatique a effectué des prises de vue (pauses photos) avec les éléments des forces de maintien de l’ordre. Dans l’après midi de samedi 29 octobre, précisent nos sources, le leader du Sdf a envoyé tout un service traiteur remettre un repas copieux aux forces de l’ordre. Comme, d’une part, pour se racheter aux yeux de ces derniers de tout le tort qu’il leur avait causé en refusant d’obtempérer à leur ordre. D’autre part, pour les remercier pour tout l’accueil et la protection qu’elles lui avaient accordés de Matazen (entrée du Nord-Ouest) jusqu’à Bamenda, le 26 octobre dernier.

On se souvient que dans une interview accordée aux médias, le soir de son arrivée à Bamenda, le leader du Sdf laissait entendre « Je veux remercier le gouverneur actuel de la région Nord-Ouest (Abakar Ahamat ndlr) pour avoir envoyé la police m’escorter de Matazen à Bamenda. ». Il invitait par ailleurs la population de Bamenda à  les nourrir. « Mais quel que soit ce que la population veut initier qu’elle le fasse, ce sont vos frères et ils comprennent le problème du pays». John Fru Ndi a de ce fait prêché par l’exemple samedi dernier.


Marlyse SIBATCHEU

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE