09/11/2011 05:44:29
Activisme. Où est passée Françoise Foning ?
La maire de l’arrondissement de Douala 5e partie pour un congrès des femmes d’affaires au Mexique reste sans nouvelle, tandis que des informations concordantes évoquent des démêlées d’affaires entre la présidente du Gfac et une partenaire brésilienne.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La maire de l’arrondissement de Douala 5e partie pour un congrès des femmes d’affaires au Mexique reste sans nouvelle, tandis que des informations concordantes évoquent des démêlées d’affaires entre la présidente du Gfac et une partenaire brésilienne.

De mémoire de journaliste, on n’a jamais vu ça. La silhouette corpulente et trappue de Françoise Foning n’était pas présente le 3 novembre dernier lors de la cérémonie de prestation de serment de Paul Biya proclamé élu par la Cour suprême, au terme de l’élection présidentielle du 9 octobre 2011, ni à la soirée de gala au palais de l’Unité où la maire de Douala V a ses entrées. Encore moins lors des célébrations organisées à l’occasion de l’anniversaire de l’accession à la magistrature suprême de Paul Biya. Jamais absence n’a été aussi présente. Mais où est donc passée l’inénarable Françoise Foning ?

Selon des sources concordantes, celle qui est aussi présidente de la section Rdpc du Wouri V, avait préféré participer au «59e congrès mondial des Femmes chefs d’entreprises, Fcem 2011», une organisation dont elle est la présidente d’honneur. Le choix est d’autant plus curieux que la « mère » ne rate généralement aucune occasion de prouver à Paul Biya sa fidélité… Pour la concernée, le rendez-vous de Merida dans l’Etat du Yucatan au Mexique représentait « une opportunité des rencontres B2B entre les entreprises venant des quatre coins du monde». Rencontrer de nouveaux partenaires ainsi que de nouveaux investissements, se faire une visibilité sur le marché international et acquérir de nouvelles valeurs. Autant d’objectifs plus importants que la parade de Yaoundé et les agapes du 6 novembre ? Sans aucun doute pour Françoise Foning qui a quitté le Cameroun, selon nos sources, le 28 octobre dernier pour le Mexique.

Négociations

Cinq jours après les assises du congrès qui s’est achevé vendredi dernier 4 novembre 2011, Françoise Foning n’aurait plus donné de signes à ses proches. C’est que, selon des sources crédibles, le voyage du membre du comité central du Rdpc ne se serait pas déroulé sans problème. En effet précisent de nombreuses sources, la présidente du Groupement des femmes d’affaires du Cameroun (Gfac) aurait eu maille à partir avec une partenaire d’affaires de nationalité brésilienne qui aurait profité de sa présence pour lui poser des réclamations liées à leurs relations d’affaires. Des sources concordantes évoquent une créance non remboursée dont Le Messager n’a pu obtenir le montant. Ces informations n’ont été ni confirmées ni  infirmées par son entourage.

A l’autre bout du téléphone de la concernée que Le Messager a composé hier en fin d’après-midi dans l’optique de recouper la source ces infos, l’un de ses proches affirme que «le maire n’est plus au Mexique. Elle n’est non plus au Cameroun en ce moment.» Il n’en dira pas plus, malgré l’insistance, se contentant de renvoyer le reporter à « plus tard » s’il veut obtenir plus d’informations. L’affaire en tout cas ne manque pas susciter des commentaires jusque dans les arcanes du Rdpc et de la mairie de Douala V. Selon diverses sources, la femme d’affaires François Foning  paierait ainsi le prix d’une dette contractée auprès d’une partenaire d’affaires brésilienne. Laquelle aurait saisi la justice pour rentrer en possession de son dû.

A la chaîne de télévision Canal2, on est inquiet. Depuis quelques jours, l’on est sans nouvelle de l’équipe mobilisée pour accompagner la maire dans ce voyage. Il s’agit notamment de la journaliste Cathy Toulou et son cameraman Roméo Nanko. «Les informations qui nous parviennent laissent croire que nos collègues sont en difficulté», confie une source interne ayant requis l’anonymat. Au moment où nous allions sous presses, des sources proches de la présidence de la République évoquaient que des négociations auraient été engagées  entre les officiels camerounais et la partenaire brésilienne de Françoise Foning pour un dénouement heureux de l’affaire.

Joseph OLINGA

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE