12/11/2011 17:52:37
Le Cameroun ne peut plus être dirigé par un club de retraités !
La dernière élection présidentielle nous a donné une image réelle de ceux et celles qui dirigent notre pays alors que nous faisons face à de nombreux défis. Le Cameroun ne peut pas faire face à ces défis avec un club de retraités ! Il faut renouveler la classe dirigeante du Cameroun mais cela ne se fera pas sans la participation du peuple, il doit s’impliquer, pousser et encourager la montée en première ligne de nouvelles forces.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La dernière élection présidentielle nous a donné une image réelle de ceux et celles qui dirigent notre pays alors que nous faisons face à de nombreux défis. Le Cameroun ne peut pas faire face à ces défis avec un club de retraités ! Il faut renouveler la classe dirigeante du Cameroun mais cela ne se fera pas sans la participation du peuple, il doit s’impliquer, pousser et encourager la montée en première ligne de nouvelles forces.

En toute humilité nous devons reconnaître que le Cameroun ne peut pas se développer, ne peut pas réaliser les grandes ambitions claironnées à longueur de journée avec ceux et celles qui ont pensé le Cameroun il y a 57 ans ! Il faut plus qu’un contrat de génération au Cameroun, il faut qu’une génération comprenne et accepte de passer la main. L’Assemblée Nationale, les directions des sociétés publique et para-publique, la Cours Suprême donnent l’image d’un enterrement au moment où l’on a besoin de plus d’énergie et de vigueur, je dirais de vivacité de réflexe de survie dans un monde où il faut être aux aguets tout le temps.

Les supers Yéyés c’est bon pour les soirées de contes au village au coin du feu. Vouloir le renouvellement de notre classe dirigeante n’a rien d’anormal bien au contraire ! Ceux et celles qui ont la critique facile doivent comprendre que c’est dans l’ordre naturel des choses, l’espérance de vie dans notre pays est réduite à 43 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes pendant ce temps, nous avons à la tête de nos administrations des hommes et des femmes qui ont battu tous les records d’espérance de vie. Non je ne le trouve pas normal et pour moi, il faut vraiment une politique qui va dans le sens du renouvellement, sinon nous allons toucher le fond plus vite que nous n’imaginons. Rien aujourd’hui ne justifie que des hommes et des femmes ayant œuvré avec beaucoup d’intelligence d’ailleurs à l’accession de notre continent à l’indépendance soient encore aux affaires.

Quand vous regardez la carte du continent ce n’est qu’au Cameroun qu’on voit cette pratique. Des grands-parents qui prennent le pain de la bouche de leurs petits-enfants, c’est contraire à l’éthique et aux valeurs qui sont les nôtres. Dans nos administrations nous avons des hommes et des femmes qui travaillent avec les diplômes de leurs enfants voire de leurs petits-enfants, ils ne sont plus capables de faire le travail qu’on est en droit d’attendre d’eux au regard de leur dossier à la fonction publique. Servir son pays et sa Nation ne saurait être un chemin de croix, personne ne devrait mourir à la tâche comme on le voit aujourd’hui dans notre pays. Le problème de notre pays, et ceci à tous les niveaux réside dans l’excessive longévité à tous les postes des plus prestigieux aux plus modestes, du coup tout est sclérosé, halzeimerisé !

Pour l’honneur du bon sens, peut-être certains hauts-commis de nos différentes administrations, devraient tout simplement démissionner avant qu’ils ne soient démissionnés par la rue ou par la mort.

Dr Vincent-Sosthène FOUDA
www.generationcameroun2011.com

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE