16/11/2011 02:13:22
Pourvoir rebelle, ethnicisé, imposteur et impérialiste en Côte d'Ivoire ...
Ce qu’il peut et ce qu’il ne peut pas…
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Un proverbe Baoulé dit: "Les enfants savent courir mais ils ne savent pas se cacher..." c‘est bien ce que nous voyons avec nos rebelles et nos imposteurs au pouvoir en Côte d’ivoire.

Ils ont dit qu'ils peuvent. Ils ont tué pour prouver qu'ils peuvent...
Ils ont menti au monde entier pour prouver qu’ils peuvent…
Ils ont invité l'occident pour recoloniser notre pays afin de prouver qu'ils peuvent…
Ils ont brulés des centaines d'ivoiriens vifs pour prouver qu'ils peuvent...
Ils ont utilisé les faiblesses de la gouvernance de Gbagbo comme appât, afin d’avoir certaines de leurs victimes s’allier à eux à la fin…

Pour finir, Dieu les a laissés aller au bout de la bêtise pour  dévoiler aux yeux du monde ce qu'ils peuvent et ce qu'ils ne peuvent pas.

I.    Ce qu’ils peuvent:

Tuer, mentir, racketter, brûler vifs leurs semblables, détruire tout sur leur passage, organiser des séminaires vides de sens… Oui, tout ça  on est convaincu qu'ils peuvent.
Par exemple, ils ont l’art de confier les tâches complexes à leurs victimes pour diviser davantage les ivoiriens.

•    La réconciliation presqu’impossible (ou alors impossible aussi longtemps que Gbagbo et les siens seront en prison) à Konan Banny… Humm! Cela ressemble à un échec avant l’examen, mais la vie est un choix et celui qui choisit de manger à la table du démon ne doit pas être surpris de se voir en train de manger les fruits interdits.

•    La justice des vainqueurs qui fait du deux poids deux mesures, est quant à elle placée sous la houlette de Simplice Koffi, bien que téléguidée depuis L’Elysée.    

•    La destruction dépourvue de tout sens humain, affectée à Anne Ouloto pour porter le fardeau de cette politique de bulldozer qui emporte tout sur son passage sans état d’âme.  
Les promesses, les promesses et les promesses… C’est aussi certain qu’ils peuvent.

•    Oui, des promesses de pluies de milliards pour ne produire que des tempêtes d’endettement que plusieurs générations ne pourront rembourser.

•    Promesse de 3000 emplois, 10.000 emplois, 50.000 emplois… L’ampleur de la promesse dépend de l’humeur du jour.

•    Promesses pour la réduction du coût de vie, pour ne produire que la flambée des prix des denrées alimentaires, du transport, des charges éducatives, et même des soins de santé supposés être gratuits désormais… 

•    Compromettre l’avenir de la jeunesse en fermant les Universités, pour ne savoir quand les rouvrir.

II.    Ce qu’ils ne peuvent pas

•    Reconstruire ce qu’ils détruisent…

Mr Ouattara, ses amis et leurs sbires ont tué pour s’accaparer du pouvoir ivoirien. Si ce pouvoir ne travaille pas donc pour soulager les survivants, c’est que la souffrance des Ivoiriens est double…

NB 1: Que les politiciens de tout bord confondu comprennent qu’ils ne doivent plus livrer les Ivoiriens à l’abattoir. Quelques soient les réalités, il faut souhaiter que l’imposture qui s’impose aux ivoiriens, leur produise tout de même un cadre de survie qui leur permettrait de supporter leurs cœurs meurtris.    

NB 2: Une bonne prise de pouvoir ne veut pas dire une bonne gouvernance. De même une mauvaise prise de Pouvoir ne veut pas dire une mauvaise gouvernance.

La prise de Pouvoir de Mr Alassane est la pire que notre pays ait connue. Coup d’Etat armée, pluies de mensonges, puis coup d’Etat électoral avec les rebelles et loubards internationaux venus de la sous région, de la Frances et de l’ONU.

Depuis le 11 Avril 2011, Mr Alassane et ses collaborateurs sont au pied du mur de la gouvernance. Qu’en sera-t-il pour leur gouvernance?

Nous attendons pour juger…
Pour le moment on entend des bruits de Caterpillar d’Anne Ouloto, son ministre de la salubrité  et on se demande ce qui se passe. Information reçue, il s’agirait d’un démarrage d’assainissement.

Alors je me dis: Enfin, un projet d’assainissement à Abidjan! Mais diantre pourquoi par un gouvernement de la honte, imposé dans l’impérialisme contre mon pays? Et je me console en me disant, si les gouvernements précédents qui n’ont pas été imposés dans l’impérialisme l’avaient fait, on ne serait peut-être pas là où nous sommes. Alors Roska, calme-toi et apprécie à sa juste valeur ce qui est en train d’être fait…       

Je me dis alors, si un pouvoir qui s’impose à nous dans le sang ne se comporte pas bien, on perd doublement. Non seulement il tue mon peuple pour atteindre ses objectifs présidentiels, mais il vient foutre la merde dans sa gouvernance.

Par contre si ce pouvoir qui s’est imposé aux Ivoiriens arrive à satisfaire les survivants, alors ce serait une note positive dans tout ce malheur que la Côte d’ivoire a connu. Même dans le négatif, il peut avoir quelque chose de positif…

Le Pouvoir de Mr Ouattara qu’il a arraché à pris de canons, se serait dressé contre le désordre à Abidjan. Pour moi qui ai toujours crié contre ce désordre à Abidjan, je me sens aussitôt comme en face de «la souris qui mord et qui souffle dessus» ; je prends tout de même plaisir à ce souffle tout en me disant attention… Que cache ce vent d’assainissement?

L’idée d’une lutte contre l’anarchie, le désordre en général et les installations anarchique des commerçants n’est pas mauvaise en soi, même si elle vient d’un pouvoir de l’imposture et de l’impérialisme.

Ce serait donner un autre visage à Abidjan, à la Côte d’ivoire et cela fera la fierté de tout le monde. Quand on entend dire que le Ghana est propre, on le dit avec fierté. Pourquoi ne pas pouvoir dire que la Côte d’Ivoire est propre ou qu’Abidjan est propre?

Les Abidjanais et les Ivoiriens ont eu honte de la ville d’Abidjan pendant longtemps. Le désordre, la saleté, les maladies… Si le miracle peut se produire pour qu’Abidjan devienne une ville ordonnée et propre, on ne pourra que dire merci à l’initiateur, quel que soit ce qu’on lui reproche.

III.    Ce qu’ils devraient faire:

L’action serait noble s’il y avait déjà un espace où recaser les commerçants avant de détruire ce qui est là. En clair, il faut trouver un terrain, un endroit bien défini, le construire, puis les caser et enfin les chasser de là où ils étaient.

Mais commencer par chasser ces pauvres commerçants qui n’ont que ça pour vivre, (c’est beaucoup plus facile de chasser les gens et de montrer qu’on est en train de travailler), juste pour montrer aux grands maîtres de l’occident que tout va bien, c’est du «m’as-tu-vu?» qui n’enchante que les organisateurs eux-mêmes. 

Après cette destruction massive sans solution d’alternative, quelle est la solution de survie de ces commerçants en ce moment?

N’est-ce pas une manière de déplacer les problèmes au lieu de les résoudre?

Après 4 mois de gouvernance, (Si on se réfère au temps où Anne et ses Bulldozers ont commencé la casse) quel planning avait été fait, quelle information avait été donnée aux pauvres commerçants, quelle alternative avait été trouvée pour qu’on passe à l’action de démolition?

Trois mois après ces casses non planifiées, on se rend compte que le pouvoir de Mr Ouattara peut détruire, mais ne peut construire, peut promettre, mais ne peut réaliser… A moins que le temps nous démontre le contraire… Et nous seront suffisamment francs pour le reconnaître un jour, si jamais le contraire de ce que nous affirmons aujourd’hui est démontré demain.

NB 3: N’oubliez pas de prendre en compte l’assainissement des eaux (lagunes,  rivières, bords de mer) qui puent à travers la ville d’Abidjan…

Merci pour votre aimable attention!
On est ensemble, ou alors apprenons à être ensemble!
Dieu bénisse et restaure la Côte d’Ivoire!
Dieu bénisse et restaure l’Afrique!

15 Novembre, 2011

Rosalie Kouamé «Roska»

Ingénieur en Management, Leadership & Strategy Development
Activiste de la Paix, des Droits de l'Homme, de l'Education, de la Culture, de Jésus et des lois Divines
Présidente Fondatrice - Fondation Roska
roska_net@hotmail.com roska_net@yahoo.com
Blog: http://roskanews.africaview.net

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE