25/11/2011 04:35:55
Le Printemps arabe se poursuit... en Arabie saoudite !
Ce jeudi 24 novembre, deux jeunes ont été tués par balles lors de nouvelles manifestations dans l'est de l'Arabie saoudite, portant à quatre le nombre de tués depuis le début de la semaine.
PAS
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

On se souvient qu’en mars dernier, la répression saoudienne avait été rapide et violente à Bahreïn, il fallait étouffer dans l’œuf un mouvement qui ne remettait pas seulement en cause un dirigeant corrompu, mais tout un équilibre régional, voire mondial. Le problème est que la Résistance a continué à Bahreïn et a atteint son voisin, l’Arabie Saoudite.

Ce jeudi 24 novembre, deux jeunes ont été tués par balles lors de nouvelles manifestations dans l'est de l'Arabie saoudite, portant à quatre le nombre de tués depuis le début de la semaine. Les autorités saoudiennes avaient ouvert le feu sur un groupe de jeunes hommes à Qatif, lundi 21 novembre, provoquant la mort d’un jeune saoudien chiite de 19 ans et en blessant plusieurs autres : « Les forces de sécurité saoudiennes qui étaient positionnées dans les rues de Riyad, ont tiré des balles réelles sur un certain nombre de manifestants, provoquant la mort du jeune Nasser al-Mahichi ».
Par la suite, les forces saoudiennes avaient assiégé quelques quartiers et avaient procédé à l’arrestation de plusieurs jeunes saoudiens, les rouant de coups !

Le mouvement saoudien des Jeunes libres avait annoncé, dans un communiqué, « le début du soulèvement populaire contre le régime des Saoud dans l’ensemble du pays », appelant à « une large participation lors des funérailles du jeune Nasser », exprimant leurs « plus sincères condoléances à sa famille et aux résident de Awamiya » ! Dans une interview, le militant politique saoudien Ali Hassan avait déclaré que la cause de la mort de Nasser al-Mahichi est sa solidarité avec le peuple du Bahreïn. Le jeune homme est le premier à tomber depuis le début des manifestations populaires sévèrement réprimées par le régime des Saoud. D’autres balles réelles avaient été tirées samedi 19 novembre, sur un autre jeune homme, le blessant grièvement à la poitrine. Celui-ci se trouve dans état critique et est hospitalisé dans un hôpital militaire, où il est placé sous haute sécurité !

« Quand le père de Nasser al-Mahichi s’est rendu à l'hôpital pour récupérer le corps de son fils, les forces de sécurité ont exigé de sa part de ne pas porter plainte contre le soldat qui lui a tiré dessus », a expliqué le militant saoudien. Par ailleurs, les autorités saoudiennes ont prononcé des peines allant jusque 30 ans de prison contre 17 militants et avocats qui réclamaient des réformes politiques dans le royaume.

Le royaume saoudien reproche à l’Iran de « s'ingérer dans les affaires internes des pays de la région ». La propagande saoudienne, relayée par les médias occidentaux, tente de faire croire à l’opinion publique qu’il s’agirait d’une révolte « sectaire » (c’est-à-dire chiite, dans le vocabulaire saoudien), orchestrée par « l’étranger » (l’Iran). Tout cela est faux. Le mouvement en cours est à la fois démocratique et social, et concerne la totalité de la population. Aucune revendication confessionnelle ou communautariste n’a été observée. On perçoit ici l’objectif inavoué de donner une coloration religieuse à la révolte des populations du Golfe, et de provoquer une guerre fratricide entre musulmans (on a vu que l’opposition sunnite / chiite n’a joué aucun rôle dans les événements de Bahreïn).

Comme à Bahreïn, l’Arabie saoudite risque fort d’être confrontée à une série de protestations populaires contre ces meurtres, mais également contre les pratiques quotidiennes commises par les forces de l'ordre à l'encontre des citoyens. L’effet domino pourrait affecter d’autres monarchies pétrolières du Golfe. Une telle déstabilisation obligerait alors les États-Unis à intervenir directement, c'est-à-dire militairement, et cela dans une région où se trouvent les lieux saints de l’Islam avec les lourdes conséquences que l’on peut facilement imaginer…

Parti Anti Sioniste

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE