27/11/2011 17:07:33
RDC: Le régime kabila réprime violemment les militants de Tshisekedi: bilan 3 morts
Alors qu'ils s'étaient réunis à l'aéroport de Ndili à Kinshasa au milieu de la matinée de samedi 26 novembre, pour accueillir leur leader Étienne Tshisekedi, en provenance de Matadi dans le sud-Ouest de la RDC, les militants de l'UDPS ont été sauvagement dispersés par les forces de l'ordre de Joseph Kabila; le bilan provisoire serait de 3 morts par balle.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Alors qu'ils s'étaient réunis à l'aéroport de Ndili à Kinshasa au milieu de la matinée, pour accueillir leur leader Étienne Tshisekedi, en provenance de Matadi dans le sud-Ouest de la RDC, les militants de l'UDPS ont été sauvagement dispersés par les forces de l'ordre de Joseph Kabila; le bilan provisoire serait de 3 morts par balle. En cette journée du samedi 26 novembre 2011, qui devait clôturer la fin de la campagne électorale, Étienne Tshisekedi a été privé de tenir son meeting suite à l'annulation en milieu de journée par le gouverneur de la ville André Kimbuta de tous les meetings. Ce dernier a prétexté la nécessité de maintenir l'ordre suite au décès d'un homme survenu quelques heures plutôt qui serait survenu suite aux échauffourées entre partisans du PPRD et ceux de l'UDPS. Il est à tout le moins surprenant que la communauté internationale soit restée aphone, elle qui n'a pas hésité à condamner Étienne Tshisekedi en l'accusant d'incitation à la violence lorsque ce dernier avait appelé ses compatriotes à se prévaloir du droit d'auto défense prévu dans la constitution congolaise.

Kinshasa a Feu et a Sang - la Police Tire sur les Manifestants (Reportage Euronews 26/11/2011)

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE