05/12/2011 22:27:11
RDC: la diaspora s'enflamme, des ambassades assiégées
La tension monte chez les Congolais de la diaspora. Les manifestants dans plusieurs capitales européenes semblent déterminés à organiser des actions jusqu'au départ de Kabila du pouvoir, à l'image de l'effet «Tunisie» du printemps arabe.
Cheikfitanews & Réveilfm
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Plusieurs centaines de Congolaises et Congolais se sont retrouvés à la sortie du métro Porte de Namur de Bruxelles, ce lundi 5 décembre 2011 à partir de 12h00.

Une heure plus tôt, sur initiative de l'observatoire des élections RD Congo 2011, du Congrès Mondial des Congolais vivant à l'Étranger, d'autres congolais s'étaient rendus au siège du PS, le parti socialiste belge, afin de protester contre les propos de la sénatrice belge Maria Arena qui revenait du Congo comme observatrice, et pour qui, les élections étaient bien organisées.

Pourtant, plusieurs résultats, vont dans le sens de la victoire de Monsieur Étienne Tshisekedi, Présuident de l'UDPS et candidat de l'opposition.

La sénatrice Arena est du PS, parti du nouveau premier Ministre belge. L'UDPS d'Étienne Tshisekedi et PS d'Elio Di Rupo, étant membres de l'Internationale socialiste. Petite tension entre les congolais et le service d'accueil du PS, qui ne comprenait pas très bien la présence d'autant de gens.

Pour le service d'accueil du PS, il n'y avait aucun responsable pour accueillir les congolais et discuter avec eux.
Les congolais sont partis déçus. Ils ont alors rejoint le groupe de Matonge. Là, plus d'une centaine de personnes étaient déjà présentes, d'autres arrivant toujours.

Le rassemblement était une réaction à la diffusion par la CENI de résultats provisoires de la présidentielle du 28 dernier, résultats apparemment commandités pour reconduire monsieur Kabila pour cinq nouvelles années à la tête du Grand Congo, malgré l'impopularité et l'incompétence manifeste du Président sortant.

Une marche a alors commencé: direction, Ambassade de la RD Congo. Les manifestants étaient déjà un bon millier. Au niveau du métro trône, ils seront dispersés à deux reprises par la police à coups gaz lacrymogène et d'eau sous pression.

Commencera alors un jeu du chat et de la souris entre la police et les manifestants qui se ceindaient en plusieurs petits groupes puis reformaient la masse ailleurs.

Au passage des manifestants, des poubelles étaient allègrement renversés sur la chaussée. Jusque vers 16h30, la tension était toujours élevée. Les manifestants semblent déterminés à organiser des actions jusqu'au départ de Kabila du pouvoir, à l'image de l'effet «Tunisie» du printemps arabe.

D'après Réveilfm, à Paris, l'Ambassade de la République démocratique du Congo au 32 cours Albert Ier dans le VIII ème Arrondissement de Paris est entre les mains d'une cinquantaine des résistants-patriotes-combattants: C'est depuis une heure ce matin que l'Ambassade congolaise est assiégée par des congolais de France. La police française est présente dehors l'Ambassade, ne peut intervenir dans le territoire congolais. Combien de temps va tenir cet état de siège de l'ambassade de la RDC à Paris, personne ne sait, car tout le personnel de l'ancienne résidence de Moïse Tshombe a été chassé de l'ambassade.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE