06/12/2011 02:30:35
« Papa, c'est quoi le travail d'un ministre délégué au Cameroun ? »
C’est la question que vient de me poser ma fille de 12 ans, alors que  la semaine des médias à capitaux privés a été confisquée par l’annonce de la dé-mission du Ministre Délégué auprès du Vice-Premier Ministre en charge de la Justice du Cameroun.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

C’est la question que vient de me poser ma fille de 12 ans, alors que  la semaine des médias à capitaux privés a été confisquée par l’annonce de la dé-mission du Ministre Délégué auprès du Vice-Premier Ministre en charge de la Justice du Cameroun.

Bon heureusement que les médias à capitaux public se sont souvenus qu’on peut avoir des moments de détente à la télé, des journaux court pour nous expliquer les grandes réalisations dont notamment la construction de l’autoroute Yaoundé-Douala sans budget puisque les Chinois doivent encore chercher les financements et surtout sans passer par la case Assemblée Nationale ! Non ce n’est pas inscrit dans le budget 2012 ! Sacré grandes ambitions !

Tout le monde attend un remaniement ministériel depuis bien longtemps et en lieu et place c’est un Ministre Délégué qui a démissionné ! Mais c’est quoi son travail au fait ?

La distinction n’est pas facile à faire dans le très complexe gouvernement du Cameroun entre les ministres d’Etat, les Vices Premier-ministres, les Ministres délégués et les Secrétaires d’Etat en plus quand on est ministre délégué d’un vice premier ministre ma fille voudrait aussi savoir pourquoi on n’a pas le titre de Vice-premier ministre délégué à la justice par exemple puisque finalement c’est avec un vice premier ministre que l’on travaille ? Bon allez, il faut aussi ajouter les Ministres chargé de mission ! Bon eux c’est simple, c’est eux qui vont en mission pour vendre l’image du Cameroun pour enlever son nom à côté de ceux des bad men de la corruption que Transparency International publie chaque année.

Pas simple vraiment, de pouvoir expliquer tout ceci à ma fille, alors essayons de faire simple, il faut prendre l’ensemble du gouvernement et le considérer comme un gâteau, ceux qui lèchent bien les bottes du président sont Vice premier ministre juste à côté du premier des ministres parce c’est d’abord son nom qu’on lit à la radio, ensuite les ministres d’Etat, les ministres normaux, les ministres délégués, les ministres chargés de mission, les secrétaires d’Etat. Bon tout cela est un peu pathétique, vous ne trouvez pas ?

Le politologue Owona-Nguini a expliqué comme expert à la télévision à capitaux privé que le ministre délégué qui a démissionné avait le droit de partir et surtout qu’il a gardé dans sa tête toutes les idées qu’il avait 7 ans plutôt quand il a accepté de venir dans la mangeoire mais pour le politologue et par respect pour les téléspectateurs, il a ajouté « je sais pourquoi je le dis mais je ne vais pas vous expliquer » ! Sur ce coup-là il n’a pas été plus expert que vous et moi !

Aïe mais enfin c’est quoi le boulot du ministre délégué puisque même l’écrivain Patrice Nganang demande déjà que l’on juge le juge et l’avocat international qui est parti parce qu’il n’a rien fait dans position de délégué du vice premier-ministre pour ne pas laisser mourir les enfants de nos mamans en février 2008 !


La réponse médiane c’est le Vice-premier Ministre en Charge de la Justice qui nous la donne : « Nous sommes allés ensemble au conseil de cabinet le 30… etc j’ai convoqué une réunion à 18h, il s’est amené à 21h et a demandé à s’entretenir avec moi… etc »


Donc c’est simple, un ministre délégué accompagne le vice premier ministre aux réunions et il vient en retard quand son patron convoque une réunion et après il peut lui dire « Je démissionne ».

Mais papa, c’est trop long, c’est quoi la réponse simple ?

Un ministre délégué ce n’est pas un vrai ministre et quand il démissionne on ne le remplace pas, tu vois ma chérie, Mendo Ze pour le chasser on l’a nommé ministre délégué et quand on l’a chassé on ne l’a pas remplacé. Nana Sinkam, lui il a refusé de se faire délégué du ministre et il n’est pas venu son bureau est resté là. Bon à la justice personne ne savait vraiment qu’il y avait un ministre délégué du premier ministre puisque le vice premier-ministre est seul à décider qui va dans l’opération épervier, qui prend ses jambes à son cou avant l’arrivée de l’épervier. Il est aussi le seul à dire à Wikileaks que les Bamilékés ne sont pas vraiment des camerounais et qu’ils n’arriveront jamais au sommet d’Etoudi pour être aussi président.

Non ma fille, d’ici l’arrivée du père Noël personne ne se souviendra plus des ministres délégués.

Bon début de semaine les gars !

Dr Vincent-Sosthène FOUDA

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE