10/12/2011 19:21:54
Remaniement. Réactions: « C'est un gouvernement mort-né »
C’est un gouvernement mort-né, il manque de souffle avant d’avoir commencé la compétition. Le traitement des ressources humaines en Biya a toujours été maladroit. Tout cela fait désordre et pose un véritable problème moral dans notre pays.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Réaction du Dr Vincent-Sosthène FOUDA président du Mouvement Camerounais Pour la Social-Démocratie à la formation du gouvernement

C’est un gouvernement mort-né, il manque de souffle avant d’avoir commencé la compétition. Le traitement des ressources humaines en Biya a toujours été maladroit. Tout cela fait désordre et pose un véritable problème moral dans notre pays. Nous pouvons prendre chaque ministre et découvrir ce qu’il vaut au niveau de la projection pour les défis que doit relever notre pays.  Une juxtaposition d’individus et certainement d’individualités ne fait pas une équipe gouvernementale. Au moment où le monde entier a les yeux rivés sur les problèmes de l’Euro qui vont certainement emporter le Fr cfa, on se serait attendu à une équipe gouvernementale resserrée autour de 25 à 30 compétiteurs et véritablement en ordre de bataille. Vous conviendrez avec moi qu’il n’y a donc ni équipe, ni gouvernement et encore moins une feuille de route.

Le négatif : Le réaménagement gouvernemental ne retient pas l’attention de grand monde tout comme l’a été la réélection du président de la république. La reconduction du premier ministre quant à elle, est un échec sur toutes les questions importantes, la santé, l’emploi, les infrastructures routières, le chômage des jeunes et des diplômés, l’insécurité grandissante tant à l’intérieur de notre pays qu’au niveau des frontières, le manque d’eau et enfin le problème chronique de détournement. Bref nous avons là l’histoire d’un premier ministre en échec face à un président de la république lui-même en échec !

Le positif : Je suppose que les ministres vont se mettre au travail avec un peu moins la tête ailleurs. Le peuple aussi de son côté va moins penser à l’équipe gouvernementale pour vaquer à ses occupations quotidiennes parce que la fin de l’année ne sera pas facile pour le panier de la ménagère dans notre pays. On annonce des pénuries dans les matières de premières nécessités mais aussi des augmentations de carburant et autres. Le gouvernement doit donc passer rapidement à l’action pour rassurer les populations.

Par rapport aux grandes réalisations prévues : Tout ça pour si peu ? Ou pour rien ? Cet interminable calendrier de l’Avent, n’augure ni changement, ni nouveau cap, ni ambition ni réalisation et encore moins de finition. Dans un tel fouillis, ceux et celles qui veulent survivre et rendre des comptes à l’histoire des peuples et des nations doivent prendre leur indépendance d’action. C’est le prix à payer aujourd’hui.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE