15/12/2011 03:34:56
Italie: Abattus parce qu'ils étaient noirs...
Deux sénégalais vivants en Italie ont été tués, hier, et d’autres grièvement blessés dont un dans une attaque aux relents racistes. Les faits sont consécutifs à une expédition meurtrière, sur deux marchés de Florence, menée par un militant d’extrême droite de 50 ans qui s’est donné la mort par la suite.
popxibaar
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Deux sénégalais vivants en Italie ont été tués, hier, et d’autres grièvement blessés dont un dans une attaque aux relents racistes. Les faits sont consécutifs à une expédition meurtrière, sur deux marchés de Florence, menée par un militant d’extrême droite de 50 ans qui s’est donné la mort par la suite.

La communauté sénégalaise d’Italie est plongée dans la stupeur, depuis hier. En effet, deux Sénégalais, qui étaient des marchands ambulants, ont été tués par balle, lors d’une expédition meurtrière aux relents racistes sur deux marchés de Florence. Un troisième ressortissant sénégalais a été également grièvement blessé dans cette attaque et il risque la paralysie à vie, selon le rapport médical. L’auteur de ces crimes est un militant d’extrême droite de 50 ans. Il s’est donné la mort après son acte odieux.

Nos sources basées en Florence renseignent que le meurtrier s’est d’abord rendu à un marché situé à Piazza Dalmazia, dans la banlieue nord de la ville, où il a ouvert le feu, en tirant à bout portant sur 3 jeunes marchands ambulants, sous le regard impuissant des passants, tuant sur le coup deux d'entre eux et blessant grièvement un troisième. Ensuite, en toute tranquillité, «le meurtrier du nom de Gianluca Casseri a poursuivi sa série d'exécution en direction du centre ville de Florence, dans la zone de Duomo di Firenze, au marché de San Lorenzo, dans le centre historique, pour décharger son arme sur deux autres marchands ambulants Sénégalais, actuellement hospitalisés». Nos sources d’ajouter que «surpris par cet acte de terreur, les passants n'ont pu rien faire si ce n'est qu'alerter les forces de l'ordre».

Expliquant toujours les péripéties de cette tragédie, nos sources de faire savoir : «Entre temps, un passant avait photographié l'immatriculation du véhicule de l'assassin qui démarrait en trombes pour éviter d'être repéré. Intervenue sur les lieux de la seconde attaque, la police a pu remonter la piste pour identifier Gianluca Casseri. Malheureusement, ce dernier s'est suicidé avec son arme, un 357 Magnum, à l'arrivée des policiers».

Aussi, notre source de souligner qu’«aussitôt, presque toute la communauté étrangère, en particulier sénégalaise, a organisé une manifestation dans les rues de Florence pour exprimer sa douleur et en même temps exiger justice. D'ailleurs, pour calmer les esprits, il a fallu l'intervention des forces de l'ordre qui ont invité un groupe de Sénégalais, afin d'attester le suicide de Gianluca Casseri».

Nos interlocuteurs ont également révélé que «les scènes de racisme en Italie sont devenues un phénomène si fréquent qui prennent une ampleur inquiétante au file des années. Très souvent, des jeunes, parfois clandestins, qui assaillent les grandes artères ou les marchés pour vendre des produits souvent de contrefaçon, sont victimes de racisme. Dernièrement, c’est un jeune du nom de Rawane, âgé de 39 ans environ, qui fut violemment tabassé à coups de botte de baseball par un jeune Italien, lui-même commerçant».

Marianne NDIAYE

Ps: Interrogé par RFI, l’ambassadeur du Sénégal en Italie Cheick Saadiou Fall a fait part de sa consternation et affirme que c’est un meurtre raciste. Au dio ci-dessous:

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE