22/12/2011 04:09:41
Présidence du Gicam: André Fotso plébiscité
Le candidat de la liste « Alliance active » a remporté la première élection pluraliste au sein du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam) contre le président sortant, Olivier Behlè. Selon le président du comité des sages, Kammogne Fokam, « c’est une victoire du président sortant.»
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le candidat de la liste « Alliance active » a remporté la première élection pluraliste au sein du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam) contre le président sortant, Olivier Behlè. Selon le président du comité des sages, Kammogne Fokam, « c’est une victoire du président sortant.»

«Si vous nous avez vu discuter à l’écart tout à l’heure, c’est parce qu’il y a une exception qui a été soulevée.» C’est que, quelques temps après le décompte des voix, au terme de l’élection du bureau du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam) qui s’est tenue à Douala le 21 décembre 2011, le président de séance, Kammogne Fokam tenait à faire une précision. Les statuts du Gicam prévoient que chaque membre à droit à une voix. Aussi, sont considérés comme membres, les entreprises régulièrement affiliées au Gicam et à jour de leurs cotisations. Seulement, au cours du scrutin du 21 décembre dernier, un membre de ce regroupement a voté cinq fois. Or, les statuts disposent qu’un membre peut voter trois fois. Soit un vote au compte de son entreprise et deux votes par procuration. Au final, le président de séance explique que le contentieux inhérent à ce cas a été vidé. « En fait nous considérons que le fait que ce membre est aussi président d’une association  lui donne le droit de voter comme cela a été le cas.»

En définitive, précise la même source, «nous sommes convenus que cela n’influençait pas les résultats du vote qui vient de se dérouler et donc vous avez tous assisté au dépouillement.» Conclusion : «En ma qualité de président de séance, il me revient dès lors de déclarer la liste conduite par André Fotso vainqueur de cette élection.» Une élection que le candidat de la liste « Alliance active », André Fotso, remporte avec 112 voix contre 49 pour son challenger Olivier Behlè. Pourtant, le président du comité des sages du Gicam considère que cette victoire est d’abord celle du président sortant. Au nom de la collégialité, Kammogne Fokam laisse entendre que, « le premier vainqueur de cette élection c’est d’abord le président sortant (Olivier Behlè, ndlr). » La même source précise que «C’est la victoire de la démocratie. Car, les réformes qu’il a menées honore le Gicam.» Du fait que l’élection du 21 décembre au Gicam est la première pluraliste dans ce regroupement.

Tournant décisif

Mais aussi parce que, souligne Kammogne Fokam, «le président Behlè, même pendant la campagne, a continué à diriger le regroupement la tête froide et a su accepter la contradiction.» Ce qui veut dire, selon lui, que «le patronat camerounais a mûri». C’est de maturité que le président sortant du Gicam fait aussi allusion. Dans son propos de fin, Olivier Behlè donne des gages pour son équipe et lui-même. Le patron du cabinet Behlè et associés affirme que «nous allons continuer à contribuer pour le développement  de ce regroupement.» Le président sortant émet néanmoins le vœu que les rencontres entre adhérents de ce regroupement soit régulière. Une vision que semble partager le nouveau président du Gicam.

Au sujet de l’élection du 21 décembre au Gicam, André Fotso pense que « la page que nous venons d’écrire marque un tournant décisif au sein de notre mouvement.» Le président du Gicam appelle néanmoins à l’adhésion de tous les membres du Gicam à la nouvelle gouvernance qu’il entend implémenter dans de brefs délais. «Permettez-moi d’insister sur votre nécessaire implication pour la réussite de ce programme». Conclut-il.

Joseph OLINGA

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE