26/12/2011 18:42:01
Réveillon sanglant pour les chrétiens du Nigéria (Vidéo)
La secte islamiste Boko Haram a revendiqué une partie des cinq attaques qui ont fait 40 morts.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Une vague d'attentats au Nigeria dimanche 25 décembre, jour de Noël, a fait 40 morts dont un kamikaze, selon le dernier bilan de ces attaques revendiquées par la secte islamiste Boko Haram qui ont visé notamment des églises pendant les célébrations chrétiennes de la Nativité.

"C'est comme si une guerre interne avait été lancée contre le pays. Nous devons vraiment être à la hauteur et faire face", a déclaré le ministre chargé de la police, Caleb Olubolade, qui s'est rendu sur les lieux d'une des explosions.

Ce drame est le fruit d'une "haine aveugle et absurde", a réagi le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi. Il "cherche à susciter et à alimenter encore plus de haine et de confusion" dans le sixième pays au monde pour le nombre de chrétiens, toutes confessions confondues, où les tensions interreligieuses ne cessent de s'aggraver.

Un policier a par ailleurs été tué lors d'un échange de tir avec des assaillants contre une église de Jos, dans le centre du Nigeria.

Les deux villes sont situées dans l'Etat de Yobe, déjà secoué en fin de semaine par une vague d'attaques revendiquée par la secte islamiste nigériane Boko Haram. L'attaque à Damataru, dirigée contre l'antenne locale des services de renseignements (SSS), a fait au mois quatre morts, dont un kamikaze.

La secte Boko Haram a revendiqué l'attentat près d'Abuja et laissé entendre qu'elle était responsable de la totalité des attaques. "Nous sommes responsables de toutes les attaques de ces derniers jours, y compris celle à la bombe contre l'église de Madalla", a lancé par téléphone un homme affirmant parler au nom du groupe.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE