28/12/2011 02:55:56
Transfert de fonds. 18 000 milliards Fcfa envoyés par les migrants africains en 2010
Le rapport sur l’état de la migration dans le monde explique que cet argent a été transféré l’année dernière sur le continent noir par les quelques 30 millions de migrants africains.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le rapport sur l’état de la migration dans le monde explique que cet argent a été transféré l’année dernière sur le continent noir par les quelques 30 millions de migrants africains.

Selon le rapport intitulé « Etat de la migration dans le monde 2011 », qui a été lancé le 6 décembre dernier, le nombre de migrants africains vivant hors du continent est aujourd’hui d’environ 30 millions de personnes. Ce rapport, citant une enquête menée par la Banque mondiale en 2011, révèle que ces 30 millions d’Africains ont envoyé en 2010 l’équivalent de 40 milliards de dollars Us, soit plus de 18 000 milliards Fcfa. Ce chiffre représente 2,6% du produit intérieur brut (Pib) de toute l’Afrique, et quatre fois le montant total enregistré en 1990.


Le rapport, dont la sortie coïncidait avec le 60e anniversaire de l’Organisation internationale des migrations (Oim) est un document de 184 pages. Il comprend un examen des tendances de migration et les grandes questions de politique migratoire en 2010/2011. Cette année, il a été officiellement lancé au Palais des Nations, à Genève  (Suisse) avec pour thème principal : « bien communiquer sur la migration ». La note de présentation de ce rapport sur le site Internet de l’Oim explique que ce rapport présente les informations disponibles sur les représentations et les attitudes du public au sujet de la migration.

« Il analyse la manière dont celles-ci sont façonnées, et comment elles peuvent influer sur, ou être influencées par l’action des pouvoirs publics et les médias », peut-on lire. Ledit rapport étudie également le rôle de ces médias lorsqu’ils relaient l’opinion, rendent compte des tendances migratoires et orientent le discours sur la migration…tout en proposant divers moyens pour mieux communiquer sur la migration de façon à faciliter la compréhension et la reconnaissance des avantages de celles-ci.

Faire sauter les préjugés

Car il faut le souligner, il existe sur la question de migration beaucoup de préjugés. L’Oim déclare que contrairement à la perception, l'Europe a seulement un petit nombre de migrants africains. « Malgré une perception commune dans les médias que l'Europe risque d'être submergée par un flot de migrants venus d'Afrique, le pourcentage de la migration des Africains à l'étranger reste relativement modeste », affirme le document.

Le rapport s’appuie sur des données officielles pour expliquer que quelque 30 millions d'Africains, soit environ 3% de l'ensemble de la population africaine, ont migré au niveau international. Pour ce qui est spécifiquement des migrants des pays au sud du Sahara, environ deux tiers se sont déplacés à d'autres pays de la région. Par contre, seulement 4% de tous les migrants vivant dans les pays développés ou des pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (Ocde) proviennent de l’Afrique sub-saharienne.

Le rapport indique aussi qu’en 2010, 64% de la migration subsaharienne a été infrarégionalisée. Elle était liée à l’emploi et les migrants allaient principalement vers les pays comme le Burkina Faso, le Kenya et l’Afrique du Sud. Une tendance que semble approuver et encourager l’Oim. Par contre, en Afrique du Nord, la grande majorité des migrants, soit 90%, préfèrent voyager vers des pays hors de la région.

Alain NOAH AWANA

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE