29/12/2011 01:51:58
Cameroun. 1300 logements sociaux bientôt disponibles
Cinq ministres conduits par celui en charge du Développement urbain et de l’habitat  étaient en visite dans ce chantier jeudi 22 décembre 2011. Les problèmes y sont légion.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Olembé: 1300 logements sociaux bientôt disponibles

Cinq ministres conduits par celui en charge du Développement urbain et de l’habitat  étaient en visite dans ce chantier jeudi 22 décembre 2011. Les problèmes y sont légion.

Dans quelques mois seulement, 1300 logements constitués d’appartements de 2 et 3 chambres seront mis à la disposition des populations de la ville de Yaoundé, encore confrontées à la crise de logement. Cette initiative, explique-t-on à la Société d’investissement du Cameroun (Sic), marque la reprise des investissements dans le domaine de l’habitat et constitue la première étape d’un programme ambitieux consistant à construire 10.000 logements sociaux et 50.000 parcelles aménagées à l’horizon 2013.

Ceci pour un montant évalué à environ 347,865 milliards de Fcfa. Pour le moment, les villes de Douala (1175 logements sociaux à Banga Bakoko) et Yaoundé (1300 logements sociaux à Olembé) sont concernées. Mais le programme s’étendra dans les autres chefs-lieux de région. Il sera question de bâtir globalement 9000 logements dans les villes de Yaoundé et Douala ; 400 pour les autres chefs-lieux de région ; 150 dans les villes industrielles de Limbé, Edéa et Kribi ; 150 pour les villes universitaires de Dschang Bagangté et Soa et 300 logements sociaux dans les autres chefs lieu de département.

«Pour des raisons de contrainte financière, la composante aménagement de 50.000 parcelles ne pourra démarrer qu’ultérieurement. La composante construction de 10.000 logements quant à elle a débuté par une première tranche dite de 2500 logements à Yaoundé et Douala en 2010, et se poursuivra par des tranches annuelles successives jusqu’en 2013 sur l’ensemble du territoire. Les coûts désagrégés de ce programme sont également présentés selon différentes hypothèses et conditions qui déterminent les coûts unitaires moyens correspondants qui varient de 19.276.500 Fcfa à 10.917.700 Fcfa», peut-on lire dans un document explicatif du projet.

Sur le site de construction des 1300 logements sociaux au quartier Olembé à Yaoundé, plusieurs appartements reçoivent les derniers coups de pinceau, alors que d’autres sont encore en pleine élévation. Seulement, les problèmes ne manquent pas, comme d’habitude, d’entraver la bonne marche de ce projet citoyen.  La pléthore d’entreprises engagées dans ces travaux (environs 12 à Yaoundé et près de 26 à Douala) laisse penser à un gaspillage des fonds publics. De même, selon des sources dignes de foi, le même matériel ne serait pas utilisé pour tous les appartements, comme il se doit dans ce genre d’investissement. Même les plans sont différents d’un appartement à l’autre, contrairement aux normes de construction des camps Sic, renseignent certains techniciens rencontrés sur le terrain. 

La descente du ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Jean Claude Mbwentchou n’était d’ailleurs pas gratuite. Selon l’un de ses collaborateurs, des révélations auraient été faites au ministre selon lesquelles le prix de revient d’un appartement serait très exorbitant. Il est donc venu à Olembé, en compagnie de 4 autres ministres dont celle des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Jacqueline Koung à Bissikè et celui en charge des Marchés publics Abba Sadou. Après Olembé, la délégation devait se rendre à Banga Bakoko dans la région du Littoral, pour visiter le chantier de construction de 1175 logements sociaux.

Joseph Flavien KANKEU

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE