29/12/2011 02:08:49
Côte d'Ivoire: Le Général Guiai Bi Poin libéré
Le Général de division Georges Guiai Bi Poin, qui était hier mardi 27 décembre face à la doyenne des juges d’instruction à l’effet d’une audition dans le cadre de la procédure à son encontre, puisque poursuivi pour crimes économiques,a été libéré.
Le nouveau courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le Général de division Georges Guiai Bi Poin, qui était hier mardi 27 décembre face à la doyenne des juges d’instruction à l’effet d’une audition dans le cadre de la procédure à son encontre, puisque poursuivi pour crimes économiques,a été libéré.

C’est aux alentours de 11 heures 30 minutes hier mardi que l’ex-patron du Centre de commandement et des opérations de sécurité (Cecos) est arrivé au bureau de la doyenne des juges d’instruction, au Palais de justice du Plateau. Accompagné de certains de ses avocats, le Général de division Georges Guiai Bi Poin a été entendu pendant environ une trentaine de minutes par la doyenne des juges d’instruction du 6ème cabinet, Makouéni Cissé. Malheureusement, rien n’a filtré de cet huis clos. «Nous n’avons rien à dire», a laissé entendre l’un de ses avocats à la sortie de l’audition de leur client. Après l’audition du Général de division Guiai Bi Poin, la sortie presque sur la pointe des pieds de son conseil d’avocats, avait suscité quelques interrogations chez les  journalistes qui faisaient le guet. En tout cas, pour une fois, rien n’a filtré de l’audition de l’ex-commandant école de la Gendarmerie nationale.

C’est plus tard, en fin d’après-midi, qu’une source judiciaire proche du Parquet va révéler que le Général Guiai Bi Poin, à l’issue de sa première audition devant la doyenne des juges d’instruction, a bénéficié d’une liberté provisoire. Une information confirmée en soirée par une source pénitentiaire (à la Maca) qui est allée plus loin pour déclarer que le Général trois étoiles de la Gendarmerie nationale a quitté l’univers carcéral hier en fin d’après-midi, aux environs de 17 heures. Selon notre source, Guiai Bi Poin a même eu le temps de faire don d’une bonne partie de ses effets qui meublaient sa cellule de prison. Notamment, son matelas, des draps, des ustensiles et autres équipements. Il n’y a pas eu de cérémonie d’au revoir particulière, puisque le temps était avancé et le Général ne tenait pas à passer une autre nuit à la MACA, après avoir obtenu la liberté provisoire.

En tout cas, l’officier supérieur Guiai Bi Poin, poursuivi pour crimes économiques, est le premier militaire qui bénéficie de la liberté provisoire après plusieurs mois de détention. Plusieurs autres militaires croupissent encore à la Maca et au nord du pays. Arrêté le 20 août 2011 puis incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), Guiai Bi Poin avait été cité - principalement par la presse proche du pouvoir, qui en avait fait son chou gras - dans une prétendue découverte de charnier à l’Ecole de gendarmerie qu’il dirigeait. Avant d’être officiellement inculpé pour crimes économiques. Notamment, vols à main armée, détournements de deniers publics et atteinte à l’économie nationale.

Frank Toti / Herman Djea

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE