02/01/2012 00:57:35
La démocratie « Camerounaise »
« On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes »
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

« Je vous ai apporté la démocratie » aime à dire et à marteler Paul Biya à ses compatriotes.
La « démocratie » de Monsieur Biya c'est : rester au pouvoir « ad vitam aeternam » par tous les moyens :
En manipulant la constitution à sa guise,
En organisant des soit-disant « appels du peuple »,
En mettant aux arrêts certains de ses plus sérieux adversaires ou,
En invalidant les candidatures des autres, engagés dans la course à l'élection présidentielle,
En usant de la fraude électorale,
En massacrant (comme en février 2008) plusieurs centaines de ses compatriotes criant famine,
En faisant des promesses jamais tenues bref,
En usant de tous les artifices pour rester à la tête de la nation, etc...etc.

Nyam à Ndjama, SGA / RDMC

Proclamé « réélu » à l'élection du 09 Octobre dernier par « sa » cours suprême, Mr Biya a constitué un gouvernement de « bras cassés ». Un gouvernement d'hommes et de femmes (issus de son seul RDPC) usés par la longue pratique du pouvoir quand ce n'est pas tout simplement par l'âge, englués qu'ils sont jusqu'au cou dans la corruption et les détournements des deniers publics.

Paul Biya avait pourtant promis dans ses discours de campagne de faire un gouvernement de large union où l'on retrouveraient des hommes et des femmes neufs et jeunes, aussi bien au bercail que dans la diaspora. Des personnalités ne trainant aucune casserole pour mener à bien sa « politique  des Grandes Réalisations ». Cette promesse a tout simplement eu le mérite, sans plus, de faire rêver certains leaders de partis d'opposition et/ou certains de leurs militants en attendant la fin des délais des recours relatifs aux nombreux cas de fraudes massives du dernier scrutin présidentiel pour nommer son gouvernement!

Ceux qui ont donc une énième fois cru aux sirènes de Mr Biya (qui pourtant aime à appeler ses compatriotes à ne pas écouter celles de l'opposition) en ont eu pour leur compte. Est-il encore besoin de se demander qui de Biya ou des leaders d'opposition envoie des sirènes au peuple du Cameroun ?

Dans toute cette mascarade organisée par le pouvoir, que dire d'une certaine opposition camerounaise complice ou naïve sinon qu'elle a de nouveau – 3 fois hélas - montré ses limites ? Nombres de ses leaders se voyaient même déjà au gouvernement des « Grandes Réalisations » !

À croire que les leçons du passé n'ont pas d'effet sur la maturité politique de la plupart de nos leaders d'opinions.
Néanmoins, un fait reste constant : Mr Biya n'a pas et n'a jamais eu de projet de société pour le Cameroun. En 30 ans de pouvoir il a effectué pas moins de 20 remaniements ministériels et le pays n'a cessé de s'enliser dans la pauvreté malgré ses richesses.

Mr Biya a même poussé le ridicule à son paroxysme au cours de son récent remaniement ministériel en demandant plutôt à ses nouveaux ministres de lui produire leurs feuilles de route au lieu que ce soit lui qui leur en serve une ! Quelle honte pour ce pays phare d'Afrique !

Pauvre Cameroun berceau de nos ancêtres qui ne cessent de se retourner dans leurs tombes à  chacune des élucubrations de ce fils si décevant dans la conduite des affaires de notre pays.

Je rappelle à Mr Biya cette citation que j'ai entendue de la bouche d'un grand patriote camerounais alors que j'étais encore tout jeune : « On peut tromper tout le peuple une partie du temps, on peut tromper une partie du peuple tout le temps mais, ON NE PEUT PAS TROMPER TOUT LE PEUPLE TOUT LE TEMPS ! »

Quant à vous, mes chers compatriotes, je vous suggère en ce début d'année 2012 de méditer cette citation de Andy Warhol : « On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes »

Excellente année à tous et que vive le Cameroun.

NYAM à NDJAMA  SGA /RDMC

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE