03/01/2012 01:19:48
Manoeuvres : Téhéran teste son pouvoir de nuisance
L'Iran a testé lundi trois missiles de croisière, deux de moyenne et un de courte portée, au dernier jour de manoeuvres navales autour du détroit d'Ormuz, passage stratégique pour le trafic maritime pétrolier que Téhéran affirme avoir la capacité de fermer.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille


L'Iran a testé lundi trois missiles de croisière, deux de moyenne et un de courte portée, au dernier jour de manoeuvres navales autour du détroit d'Ormuz, passage stratégique pour le trafic maritime pétrolier que Téhéran affirme avoir la capacité de fermer.

Ces exercices interviennent alors que les Etats-Unis et les pays européens menacent d'adopter des sanctions contre les exportations pétrolières de l'Iran pour le pousser à céder sur son programme nucléaire.

"Le missile sol-mer (...) Ghader a été testé avec succès pour la première fois", a rapporté l'agence officielle Irna.

Ce missile de fabrication iranienne, d'une portée de 200 km, "a réussi à atteindre avec succès sa cible et l'a détruite", a déclaré l'amiral Mahmoud Moussavi, porte-parole des manoeuvres organisées par la marine iranienne dans la région du détroit d'Ormuz, par où transite environ 35% du trafic pétrolier maritime mondial.

"Ghader est un système de missile ultramoderne avec un radar intégré, ultra-précis, dont la portée et le système intelligent anti-repérage ont été améliorés par rapport aux générations précédentes", a-t-il ajouté.

Un peu plus tard, l'amiral Moussavi a annoncé à la télévision d'Etat que le missile courte portée Nasr (35 km de portée) avait été "testé avec succès".

La marine iranienne a également testé cet après-midi un missile surface-surface Nour, dont la portée est également de 200 km et qui est dérivé du C-802 chinois.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE