10/01/2012 01:03:49
Cameroun: Pourquoi les ministres ne présentent pas les voeux au Pm
Alors que le Premier ministre (Pm) est présenté comme chef du gouvernement, les membres de cette entité que sont les ministres et secrétaires d’Etat n’ont pas pris part à la cérémonie de présentation de voeux organisée dans ses services le 9 janvier 2012.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Alors que le Premier ministre (Pm) est présenté comme chef du gouvernement, les membres de cette entité que sont les ministres et secrétaires d’Etat n’ont pas pris part à la cérémonie de présentation de voeux organisée dans ses services le 9 janvier 2012.

C’était bien des retrouvailles en famille hier à l’immeuble Etoile à Yaoundé. Autour du Premier ministre Yang Philémon, le personnel de ses services et des structures rattachées comme l’Agence de régulation des marchés publics. En gros, des visages qui font partie du décor de ce haut lieu de décision ou qui le fréquentent.  En dehors des photographes, journalistes et autres membres de famille des récipiendaires des médailles de travail récompensant de « bons et loyaux services ». Aucun visage de ministres de la République ou même de leurs secrétaires d’Etat.

Pourtant, selon la Constitution de la République du Cameroun en son article  12, alinéa 1 « le Premier ministre est le chef du gouvernement et dirige l’action de celui – ci ».  Plus loin, la loi fondamentale promulguée le 18 janvier 1996 indique en ses alinéas 2, 3 et 4 qu’ «il  est chargé de l’exécution des lois.  Il  exerce le pouvoir réglementaire et nomme aux emplois civils, sous réserve des prérogatives reconnues au président de la République dans ces domaines.  Il dirige tous les services administratifs nécessaires à l’accomplissement de sa mission ». Un vrai chef en soi, si l’on s’en tient à la loi  fondamentale.

Mais bien un « sous-fifre » à l’épreuve des faits et certains textes règlementaires. Car au-delà du sarcasme qu’aime à entretenir un des cinq ministres chargés des questions d’éducation et de la formation des jeunes  qui a travaillé sous trois  chefs de gouvernement relevant que « le Premier ministre au Cameroun n’est que le premier des ministres », des textes réglementaires pris par le premier président de la République Ahmadou Ahidjo encadrent les prérogatives protocolaires des hauts responsables étatiques. A leur lecture, le Premier ministre n’a pas droit à la présentation des vœux des membres du gouvernement qui, selon Mathias Eric Owona Nguini, est «un rituel d’allégeance au chef en début d’année».

Pour le socio politiste, cette absence de vœux de nouvel an formulés à l’endroit du chef du gouvernement montre bien que « le Premier ministre est un chef de gouvernement formel tout simplement ». Les pouvoirs étant concentrés dans les mains d’un autre qui le montre bien en battant le rappel du corps diplomatique, des corps constitués nationaux qui viennent lui faire allégeance. «On est là dans une monopolisation des honneurs », commente  l’enseignant et chercheur.

Honneurs

Mais au ministère des Relations extérieures, les diplomates rompus aux pratiques  protocolaires estiment que si les membres du gouvernement ne présentent pas les vœux au Premier ministre, c’est juste parce que le décret n°76-424 du 16 septembre 1976 du chef de l’Etat  portant organisation des cérémonies publiques et donc des cérémonies de vœux a été pris alors que le Premier ministre n’était pas chef du gouvernement. Tous ces pouvoirs  du Pm acquis post 18 janvier 1996 étaient encore  captés par le président de la République, à la fois chef de l’Etat et chef du gouvernement.

Mais là, Mathias Eric Owona Nguini estime qu’il suffit de toiletter le décret de 1976. En attendant que cela soit éventuellement envisagé, les membres du gouvernement comprennent peut-être que par cet acte symbolique qu’est la présentation des vœux, le Prince montre qu’il est très jaloux de… ses honneurs. Et donc, il garde à lui seul ceux… des ministres.

Rodrigue N. TONGUE

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE