13/01/2012 02:35:26
Cameroun. Une fille égorge sa soeur cadette.
Sylvie 26ans, ne verra plus jamais le soleil se lever, ni se coucher. Rose, sa sœur aînée,  a écourté les jours sur terre de sa cadette en  tranchant son  cou à l’aide d’une machette. Sans coup férir ! La scène s’est produite mercredi 11 janvier 2012 au domicile familial à Japoma, l’arrondissement de Douala IIIè.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Sylvie 26ans, ne verra plus jamais le soleil se lever, ni se coucher. Rose, sa sœur aînée,  a écourté les jours sur terre de sa cadette en  tranchant son  cou à l’aide d’une machette. Sans coup férir ! La scène s’est produite mercredi 11 janvier 2012 au domicile familial à Japoma, l’arrondissement de Douala IIIè.

Selon des informations recueillies sur place, la jeune fille aurait senti une présence derrière elle. Lorsqu’elle s’est tournée pour voir de quoi il  s’agissait, c’est à cet instant que sa sœur aînée, munie d’une machette lui  porte le coup fatal. Saignant abondamment, la victime s’est écroulée se débattant tel un bœuf égorgé. Entre la vie et la mort, la suppliciée recevra un coup de grâce de son bourreau de sœur et rendra l’âme sur le champ et gisant dans une mare de sang.

L’arme du crime, d’après une source,  serait l’outil de travail du maître de céans. Cultivateur de son état, il l’aurait  aiguisée et laissée dans la cour à son retour du champ. C’est alors que la meurtrière va s’emparer, subrepticement de l’outil pour commettre son acte odieux. Aucun  motif de ce fratricide n’est jusqu’ici connu après constat de la gendarmerie. Rose, l’auteure du crime, ne jouirait pas de toutes ses facultés mentales. Ce qui ne l’a pas empêché de pleurer à chaudes larmes, vomme pour regretter son crime. Aux dernières nouvelles, le corps de Sylvie serait à la morgue  de l’hôpital de district de Nylon. Triste destin.

Félicité Fossi Toukam

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE