17/01/2012 00:51:24
Côte d'Ivoire : le gèle des avoirs a finalement eu raison de certaines fibres patriotiques !
Ne me le faites pas dire. De toutes les actions d’anéantissement initiées par la France et Ouattara au soir de l’imposture la plus meurtrière de l’histoire de l’Afrique, celle qui semble le plus payer est le gèle des avoirs.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Ne me le faites pas dire. De toutes les actions d’anéantissement initiées par la France et Ouattara au soir de l’imposture la plus meurtrière de l’histoire de l’Afrique, celle qui semble le plus payer est le gèle des avoirs.

Les morts dans les rangs des victimes du gèle des avoirs se comptent désormais chaque mois. Des plus anonymes au plus illustres, la privation de deniers ne fait pas de cadeau. Plus grave, c’est que les prochaines victimes se signalent déjà. Awa Ehoura, Eloi Oulaï, et combien d’anonymes encore ?

Alors, comme l’étau se resserre chaque jour un peu plus par des répressions de mieux en mieux meurtrières, le temps passe, l’oisiveté crée de nouveaux vices, donc les vrais visages se dessinent.

Y a-t-il plus Patriote que moi ?

Non !!!!

Et pourtant le gèle des avoirs a déjà brisé mon zèle. Alors, je me rends compte que nous sommes allez trop loin.

Mais ce "nous" qui est allé trop loin comprend qui et qui ?

Attention, ne juge point ton prochain afin que tu ne sois pas jugé toi aussi pour les mêmes motifs.

Alors voilà ! Yao N’Dré a dit que nous sommes allez trop loin. Quelques jours plus tard, il a commis le plus humiliant délit de parjure pour le professeur agrégé de sciences politiques qu’il est.

Mamadou Koulibaly lui aussi a dit mieux que cela. Au final, il s’est révélé être le nouvel amuseur du roi. Et depuis longtemps d’ailleurs.

Les Mel Théodore, Kabran Appia et consorts, c’est tout de même normal qu’ils fassent ce qu’ils font. Bref. Il ne faut pas leur demander d’être fidèles à la lutte devant une marmite vide et de surcroît couverte de toiles d’araignée.

Mais, lui Blé Goudé ; quel est son problème ?

Dans une interview accordée au Quotidien Le Nouveau Courrier et publiée sur la toile le lundi 16 janvier 2011, il dit qu’il y a une lutte de leadership au sein de la Résistance. Il dit que nous sommes allez trop loin. Il dit que nous devrions suivre l’exemple "historique" de Ouattara et Bédié qui en surpassant leurs divergences, plus grandes que les "nôtres", ont réussi à se hisser au pouvoir. Il croît que c’est un bel exemple de dépassement de nos orgueils pour arriver à construire ensemble…Oui. Blé admire Ouattara et Bédié. Et ne me dites pas que je rêve ! C’est pourquoi je m’interroge.

Qu’est-ce qui se passe chez le frère ?

Charles Blé GoudéIl n’y a aucune lutte de leadership au sein de la Résistance !!! Mais de quoi parle Blé ? Ou bien ses sorties intempestives visent à le repositionner à un sommet duquel il serait tombé à cause d’un autre ?

Blé, personne ne lutte quoi que ce soit avec toi !

Personnes ne cherche à supplanter l’autre dans le combat révolutionnaire que nous menons tous !

Ouattara nous a poussés dans une arène. Il s’est mis torse nu, s’est armé et accompagné par une bande de fous, il nous poignarde, nous fusille, nous bombarde, nous frappe et nous humilie.

Certains tentent de sauver leur tête en lui faisant allégeance. D’autres disent qu’ils sont prêts à aller jusqu’au bout. Mais ils ne sont pas endurants. Donc ils se résignent. D’aucuns pensent que nous réussiront à le vaincre par la résistance qui lui a assené des coups si puissants qu’il est totalement dans la confusion de sorte que ses plus gros parrains sont en train de plier bagage en cascade.

Voilà pour ce qui est du décor et de l’ambiance.

Pour l’heure, chacun y va avec ses moyens. Et comme ce n’est pas à un gala sportif que nous sommes, mais à un jeu de la mort, que personne ne nous déconcentre avec des faux débats.

Pendant toute la résistance qui a débuté depuis l’agression armée sauvage de la Côte d’Ivoire en 2002, chacun s’est fait des raisons pour être au front. Avec le temps, les Patriotes se déclinent en plusieurs typologies.

Il y avait des faux patriotes infiltrés. Il y avait des vrais patriotes traumatisés et non endurants. Il y a des Patriotes affamés et pleurnichards. Il y a des Patriotes affamés et dignes. Il y a des Patriotes engagés corps et âme donc qui ne pensent plus ni à la faim ni à leur vie, mais qui veulent triompher. Il y a des Patriotes pro-GBAGBO qui ont déjà enterré GBAGBO donc ne trouvent plus de raison de résister. Bref. Les Patriotes, il y en a de tous les types.

Et c’est ce qui nous donne des raisons d’être plus que déterminés et fiers de faire partie de la petite poignée que Dieu veut utiliser pour libérer la Côte d’Ivoire.

Alors silence ! Nous avons un combat à gagner ! Avec ou sans le dégèle de nos avoirs ! Notre engagement patriotique n’est pas alimentaire !


A Très bientôt.

Hassane Magued

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE