25/01/2012 03:32:37
LD Kabila, père adoptif ou père biologique de Joseph Kabila ?
J’ai eu la chance d’avoir la version de monsieur Albert Kisonga qui est un ami et compagnon de lutte de LDK  à propos...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Personnellement, Je ne suis pas de ceux qui renient à Joseph l’appartenance à la famille Kabila ni la nationalité congolaise pour plusieurs raisons :

-    Je ne connais pas sa famille ;
-    Qu’il soit adoptif ou légitime, il a droit d’être parmi les héritiers sur tous les plans ;
-    il a présidé à la destinée de notre pays. De ce fait, il devrait l’acquérir automatiquement ;
-    j’ai eu la chance d’avoir la version de monsieur Albert Kisonga qui est un ami et compagnon de lutte de LDK  à propos.

Qu’à cela ne tienne, l’opinion congolaise est divisée et reste dans sa soif sur la question de l’appartenance de Joseph à la famille Kabila :

L’ Est qui va de la province orientale (Kisangani) au Katanga(Lubumbashi) soutient Joseph comme le fils du terroir à cause de celle qui s’est présentée comme étant sa mère biologique, madame Sifa qui est du Maniema et de celui qui l’a présenté comme étant son fils, LD Kabila qui est du Katanga.

L’Ouest  qui va de l’Equateur au Bandundu en passant par les deux Kasai au centre  lui attribue des origines rwandaises.Cette version sur ses origines rwandaises est soutenue par  Karel de Gucht, ancien ministre belge des affaires étrangères ainsi que par la radio suisse romande. C’est monsieur Ngbanda qui viendra y mettre de l’huile en citant feu Kanambe comme étant son père biologique. Cette version est encore appuyée par les contestations d’autres enfants Kabila.

Une chose vraie est que par attachement, il apparaît clair que Joseph a les mêmes parents que celle qu’on surnomme la dame de fer et que Joseph appelle dada, Jeannette Kabila et le sulfureux Zöe Kabila.  Bien qu’il y ait cette cohésion tripartite au sein de la fratrie, elle ne semble pas s’étendre à leur mère Sifa. Les liens existants entre eux semblent trahir un amour du genre : «  je t’aime moi non plus » entre Jeannette et sa mère Sifa.

Pourtant,à en croire les versions véhiculées par ceux qui connaissent la vie de LD Kabila, celui-ci aurait laissé une vingtaine d’enfants qu’il a eus avec plusieurs femmes (huit selon plusieurs sources). Est-ce vrai ou faux ? Puisque lui-même n’a pas eu le temps de présenter son clan à la nation, il n’y a personne de sa famille (frères et sœurs) qui se donne la peine d’y apporter des éclaircissements non plus. Si Kabila n’a pas présenté sa famille parce que sans intérêt à l’époque, sa succession pose une question  qui mérite une réponse aujourd’hui pour que le pays puisse écrire son histoire.

De son vivant, LD Kabila n’avait jamais présenté une seule de ses nombreuses femmes. Par contre, le seul fils qu’il a présenté publiquement, c’est Joseph.Il apparaît que dans cette polygamie ou mieux dans ce vagabondage sexuel de LD Kabila, les enfants n’ont pas eu des liens très serrés.

Voilà l’importance d’une famille classique composée d’un père, d’une mère et des enfants !

Nous savons qu’il existe des problèmes au sein des familles ; voire même de la jalousie. Dès lorsqu’un des enfants émerge et  devient président de la république à la place du père, pourquoi ne pas trouver des conciliabules au sein de la famille ? LD Kabila n’est pas né seul. Il a ou avait des frères et sœurs. Où sont-ils et comment ne peuvent-ils pas éteindre ce feu qui brule la maison ?

Le peuple se pose des  questions et il n’y a personne qui y donne des réponses. Lorsque vous accédez à des postes de responsabilité, vous avez des droits et des devoirs. Le président de la république a le devoir de présenter sa famille au peuple. Parce qu’il fait partie de l’histoire du pays.  LD Kabila ne l’ayant pas fait, son fils Joseph, qu’il soit adoptif ou biologique, a le devoir de nous présenter tous ses frères et sœurs. Nous avons droit à la vraie information sur l’histoire de notre pays.  Nous n’allons pas l’écrire avec des faussetés.

L’histoire du Congo s’écrira avec des trous.

Mobutu qui a détruit le Congo a eu une histoire similaire à celle de Joseph. Nous avons déjà évoqué les similitudes entre les deux présidents dans un article intitulé : « pourquoi Kabila a-t-il perdu la confiance du peuple congolais ? ».  Mobutu avait présenté mama YEMO comme étant sa mère biologique. Elle a habité une maison que tout le monde connaît à Delvaux. Son fils lui rendait visite de temps en temps. Pour ce voisinage direct avec la mère du président, le quartier avait bénéficié d’un projet de construction d’un centre cardiologique qui est resté en état de chantier au départ de Mobutu.

Malgré cette présentation de mama Yemo, une contradiction a vite été décelée dans les âges de la mère et du fils. L’âge attribué à mamaYemo ne donnait qu’une différence de huit ans avec son fils-président. Comme Mobutu n’était pas l’aîné de la famille et tenant compte de deux ans d’intervalle moyen entre deux enfants, cela voudrait dire que Yemo avait eu son premier enfant à six ans. Ce qui est impossible même de nos jours où les conditions de vie sont très améliorées. Actuellement, la plus jeune mère est américaine et a eu son enfant à neuf ans. 

L’histoire invraisemblable de mama Yemo et Mobutu est illustrative des trous dans l’histoire de notre pays.
Le côté paternel de Mobutu est resté un mystère. Selon ce que nous avons appris, son père s’appelait Gbemany. Ce personnage est sujet à controverse. Un flou semble entourer son existence et ses origines. Bien entendu que Yemo ne pouvait pas concevoir seule. Sinon, Mobutu serait  jésus.  Elle a conçu d’un homme; mais lequel :Gbemany ou un autre homme? Mama Yemo est partie avec son secret et nous ne saurons pas réécrire cette histoire. Mais, en post mortem, plusieurs rumeurs ont évoqué les origines tantôt togolaises, tantôt centrafricaines de Mobutu. Nous ne pouvons faire confiance aux rumeurs. Nous avons besoin de vrais éléments pour écrire notre histoire.

Le jeune Kabila ne semble pas non plus avoir la volonté d’éclairer l’opinion sur la question de son appartenance à la famille Kabila. Pourtant, il dispose de plus d’atouts que Mobutu. La science ayant évolué, un simple test ADN serait la réponse pour clore les rumeurs. Au cas où ce test serait inopportun parce que fils adaptif, question de le déclarer officiellement. Ce serait une bonne façon de taire les rumeurs. Etre fils adoptif ne change rien parce qu’il jouit de mêmes avantages que les enfants biologiques.

La fratrie de LD Kabila (ses frères et sœurs) porte la lourde responsabilité d’abandonner un enfant innocent (Joseph) qui n’a pas voulu appartenir à leur clan. C’est la nature et le hasard qui ont fait qu’il soit issu de la famille de LD Kabila et de devenir Président. Les frères et sœurs de LD Kabila ont l’obligation de dire à cet enfant ce que leur frère ne lui a pas dit de son vivant.

Le Congo, notre chère nation n’a pas de chance d’écrire sa vraie histoire. C’est le pays où le peuple ne connaît pas les clans de ceux qui le dirigent.

Le compatriote,
Chrysostome Mukila Kamba.
mukilakamba@yahoo.fr

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE