29/01/2012 04:55:07
RDC/CENCO: «L'Église Catholique demande au peuple d'exprimer sa souveraineté primaire...»
Sans détour ce dimanche reçoit le Secrétaire général du CENCO, l'Abbé Léonard Santedi.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La RDC s’enfonce d’avantage dans la crise électorale. Alors qu’Étienne Tshisekedi et une partie de la population Kinoise qui souhaitaite l’accompagner ont été empêchés manu militari de se rendre au Palais de la Nation à Kinshasa le 26 janvier dernier, où il comptait effectivement «prendre ses fonctions de président de la république», ce dernier contre-attaque en appellant les congolais à la grève générale ce lundi 30 janvier 2012. Au moment où le spectre de l’annulation des législatives se profile, les congolais retiennent donc leur souffle.

Des propositions de sortie de crise post-électorale voient néanmoins le jour : Certaines suggèrent le re-comptage des voix pour les deux scrutins, présidentiel et législatif; alors que d’autres n’hésitent pas à envisager purement et simplement la réorganisation des élections.

L’Église Catholique quant à elle demande aux « organisateurs d’avoir le courage et l’honnêteté de tirer les conséquences qui s’imposent». Partant du constat qu’il y a eu bourrage des urnes lors de l’étape de la votation, et du chaos qui caractérise la compilation des résultats des élections législatives, l’Église Catholique estime qu’on ne bâtit pas un état de droit par le mensonge, dans la tricherie et le tripatouillage.

C’est à travers le message de l’Assemblée plénière extraordinaire de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), publié à Kinshasa le 03 décembre 2012 qu’elle a donné sa position sur le déroulement du processus électoral et fait ses recommandations aux différents acteurs de la crise post-électorale. Nous en débattons avec le secrétaire générale du CENCO, l’Abbé Léonard Santedi.

En deuxième partie de l'émission, nous nous entretiendrons avec Vital Kamerhe depuis d'Addis Abeba au sujet de la rencontre entre l'opposition politique congolaise et le Secrétaire général adjoint chargé du maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous, concernant les solutions de sortie de crise post-électorale.

Vital Kamerhe est Président de l'Union pour la nation congolaise (UNC), candidat aux dernières élections présidentielles de novembre 2011, arrivé en troisième position avec 7.74% de voix, derrière Kabila et Tshisekedi selon les chiffres publiés par la CENI.

Sans détour, ce dimanche 29 janvier 2012 sera animé par Christian Musampa, à 13h heure de Montréal, 19h temps universel sur les ondes de cameroonvoice.

Vous pouvez désormais écouter Cameroonvoice en temps réel en composant simplement le +1 832 280 0705.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE