01/02/2012 13:59:32
Cameroun : Paul Biya est reparti en Europe
Hier 31 janvier, le couple présidentiel a quitté le pays pour « un bref séjour privé en Europe », pour reprendre la formule consacrée par le cabinet civil. Cela faisait plus de cinq mois que Paul Biya n’avait plus quitté le sol camerounais, à la grande surprise teintée d’émerveillement de ses concitoyens, un véritable record eu égard au rythme auquel leur avait jusque là habitué leur président.
Camerpress
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Hier 31 janvier, le couple présidentiel a quitté le pays pour « un bref séjour privé en Europe », pour reprendre la formule consacrée par le cabinet civil de la Présidence de la République du Cameroun. Cela faisait plus de cinq mois que Paul Biya n’avait plus quitté le sol camerounais, à la grande surprise teintée d’émerveillement de ses concitoyens, un véritable record eu égard au rythme auquel leur avait jusque là habitué leur président.

Depuis pratiquement un semestre, le chef de l’Etat a partagé son temps entre le Palais de l’Unité, son village Mvomeka’a  et la cité balnéaire de Kribi, battant en brèche le discours des mauvaises langues qui affirmaient péremptoirement que ses séjours au Cameroun étaient l’exception et les « brefs séjours en Europe » la règle.
Hormis le fait qu’il est normal pour un président qui comme Paul Biya aime son pays, de passer beaucoup de temps dans sa patrie, il faut tout de même avouer que le contexte n’incitait pas à trop de «nomadisme » :entre le congrès du Rdpc, la campagne électorale, la gestion de l’après élection présidentielle, la mise en place du « gouvernement des grandes réalisations »,les fêtes de fin d’années et le vent impétueux de déstabilisation qui souffle sur les régimes du tiers-monde …etc., il y avait de quoi apprécier les vertus de la sédentarité.

Il va sans dire que le contexte international étant devenu moins hostile (sa victoire à l’élection a été reconnue par la communauté internationale) et la dynamique de mise en œuvre de la politique des grandes réalisations ayant été enclenchée, les indicateurs étaient dès lors au vert, rendant opportun le tout premier  voyage à l’étranger du président Biya pour le compte de la nouvelle année.

L’un de ses panégyristes les plus zélés, dans une de ces envolées dithyrambiques dont il est coutumier, avait un jour affirmé très sérieusement à travers les médias, que « même quand le Chef de l’Etat dort, il travaille pour le Cameroun » ; mais au vu de la composition de sa suite somme toute réduite à l’essentiel(deux conseillers spéciaux, et un ministre chargé des missions, en plus du Directeur du Cabinet Civil et du chef du protocole), on se doute bien que le Président de la République du Cameroun, ne va pas passer son temps à dormir, encore moins à se tourner les pouces.

Assurément, au cours de ce séjour européen, la diplomatie discrète dont est féru le Président Biya sera en branle, avec beaucoup d’activités et de contacts hors caméra.

Thierry Amouhou

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE